mardi 16 octobre 2018
Accueil | Politique | CHEICK TIDIANI SANGHO DEMISSIONNE DU z : Le « Soleil levant » se couche à Bakaribougou

CHEICK TIDIANI SANGHO DEMISSIONNE DU z : Le « Soleil levant » se couche à Bakaribougou

Le retrait de ce militant dévoué à la cause du parti de Me Mountaga Tall annonce une nouvelle saignée à la sous-section Cnid/Fyt de Bakaribougou.

L’ancien secrétaire général de l’Association des élevés et étudiants du Mali (AEEM) de la Faculté de science juridiques et politiques (FSJP) entre 2007-2008, Cheick Tidiani Sangho a déposé samedi dernier sa lettre de démissionne du Congrès national d’initiative démocratique (Cnid/Fyt).

Il a officiellement déposé cette lettre auprès du président de la sous-section du Cnid/Fyt de Bakaribougou où il milite depuis fort longtemps. Dans cette lettre d’ailleurs publiée sur Facebook, l’intéresse n’a pas voulu donner plus de détail sur les raisons de son départ du parti de Me Mountaga Tall. Toutefois, selon lui, il a démissionné du parti du Soleil levant en toute conscience politique et pour des raisons personnelles.

Toujours, selon lui, son retrait du parti a été confirmé car, dit-il, durant la présidentielle passée, il n’a participé à aucune activité du parti. Même si M. Sangho ne dit pas exactement sa nouvelle destination, on peut dire que c’est un coup dur pour le Cnid/Fyt, car selon plusieurs militants du parti à la base Cheick Tidiani Sangho est un cadre engagé et dévoué pour la cause du parti.

Contrairement à beaucoup des jeunes de sa génération qui ont choisi la direction du vent, il était resté fidèle aux idées du parti, souligne un jeune militant du parti. Son départ va-t-il créer un grand vide au sein de la sous-section du Cnid/Fyt de Bakaribougou ? Assurément. Puisque plusieurs jeunes du quartier s’apprêtent à le suivre d’après nos sources. Pour l’heure, la direction du parti n’a pas communiqué sur ce départ.

Disons-le, le parti de l’ancien ministre de l’enseignement supérieur et de la communication, Me Mountaga Tall depuis son départ du gouvernement n’a cessé d’oriente ses actions dans le camp de l’opposition en critiquant ouvertement le régime d’IBK. Dès lors le parti a connu des cascades des démissions. A la dernière élection présidentielle, le candidat du Cnid/Fyt a obtenu un score peu honorable pourtant il est un vieux routière de la scène politique malienne.

Oumou Traore

Djibril Coulibaly

Voir aussi

SAUVEGARDE DE LA DEMOCRATIE: Un nouvel « front  » de l’opposition voit son jour

Suite aux nombreux débats suscités autour de la fiabilité du fichier électoral de la présidentielle …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *