mercredi 28 septembre 2022
Accueil | Politique | YEREWOLO DEBOUT SUR LES REMPARTS : Aminata Fofana suspendue  

YEREWOLO DEBOUT SUR LES REMPARTS : Aminata Fofana suspendue  

 

   

Pour une sortie peu commode, surtout pour un honorable et représentant d’un mouvement qui se bat pour la refondation de l’État, Aminata Fofana s’est vue suspendue des activités du mouvement jusqu’à nouvel ordre.   

Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, Aminata Fofana décrit un problème auquel son quartier fait face à ce moment de forte chaleur. Depuis cinq jours, les habitants souffrent de la pénurie d’eau. Après plusieurs démarches, elle n’a pas eu d’autres solutions que de partager la vidéo pour montrer l’état des matériels de son forage et fait savoir qu’elle a fait son possible pour demander de l’aide. Selon elle, rien n’a été fait. Cette vidéo lui a valu une suspension des activités du mouvement.

Cependant, dans un communiqué, le mouvement met l’accent sur la manière de la militante de vouloir ternir leur l’image. « Yèrèwolo est un mouvement qui défend des valeurs et des principes dont la violation ne saurait rester impunie. Ainsi, pour cette sortie médiatique ratée qui heurte la sensibilité des paisibles citoyens, Yèrèwolo présente ses excuses au peuple malien et du reste, à l’Afrique », dit le communiqué.

Par ailleurs, ces attitudes de part et d’autre ne sont que des luttes d’intérêts sinon, à quoi bon de la suspendre à cause d’une vidéo dans laquelle elle ne parle que de la difficulté que connait son quartier? Peu suffisant pour suspendre une personne. Mais, au Mali c’est l’image des mouvements.

En outre, elle n’est pas à sa première suspension du mouvement. En janvier dernier, elle avait rendu sa démission au mouvement pour des raisons de mal compréhension entre elle et certains membres lors d’une réunion. Pendant ce temps, le président du mouvement, Ben le cerveau a révélé que  sa démission à l’époque était due à une question de non prise de parole lors de la manifestation sur le départ des forces étrangères au Mali ».

Si pour la première fois elle a été réintroduite, c’est sûr que cette suspension sera levée le plus tôt possible puisqu’elle est devenue l’âme en quelque sorte, du mouvement. Beaucoup sont venus la trouver en place et pourraient partir avant lui. En tout cas, tout ce problème est la conséquence de la mauvaise composition du Conseil national de la transition par les autorités. On a permis à tout le monde d’y être membre. On aura tout vu!

 

Lansine COULIBALY   LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

OPÉRATIONNALISATION DU RAMU: La CANAM à pied d’œuvre pour s’enrichir des meilleures expériences d’ailleurs  

  La Caisse nationale d’assurance maladie (CANAM) est à pied d’œuvre pour l’opérationnalisation du Régime …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils