samedi 17 avril 2021
Accueil | Politique | Visite de chantiers de rénovations des sites de production électrique: Les membres du CNT très satisfaits des efforts de l’EDM pour faire face à la période de chaleur

Visite de chantiers de rénovations des sites de production électrique: Les membres du CNT très satisfaits des efforts de l’EDM pour faire face à la période de chaleur

 

La direction générale de l’Énergie du Mali (EDM) a organisé une journée porte ouverte au cours de laquelle, les membres de trois commissions du Conseil National de Transition (CNT) ont visité certains sites de productions, de transformations et de transits pour constater de visu ce qui se fait pour juguler la période de forte chaleur qui arrive. Les sites  de Balingé, Sirakoro, et de Badala ont accueilli les membres du CNT le samedi 13 mars 2021.

Pour constater ce qui se fait dans le secteur énergétique afin de palier au fameux problème de délestage que connait notre pays, les nouvelles autorités  de l’Énergie Du Mali ont initié une journée porte ouverte. Au  cours de cette journée, une forte délégation de membres du Conseil national de Transition et celle des premiers responsables de l’EDM accompagné de la presse ont visité les installations de l’EDM.

En effet, cette visite  des membres du CNT a deux objectifs : faire un état des lieux sur les anciennes installations et échanger avec les responsables de ces sites sur les besoins pour rénover le fonctionnement afin de  remonter l’information à qui de droit. Il s’agit de la commission du développement rural, environnement, assainissement, eau et énergie, la commission finance la commission Travaux Publics (TP).

À l’issue de la visite des installations des sites de production de Balingué, de Sirakoro et le nouveau site de transite de Badala, le constat est très positif au regard des rénovations apportées par la nouvelle direction de l’EDM assurée par M. Oumar Diarra.  Faut-il indiquer qu’une nouvelle centrale thermique de production annexe est en chantier à Sirakoro pour une capacité de 100 MGW avec 8 groupes électrogènes afin d’augmenter la capacité de fourniture.

Cependant, selon le DG de l’EDM, la mise en place d’un poste de transit de 20 MGW à Badala vise à pallier les insuffisances en fourniture d’électricité dans les quartiers Badalabougou et Kalaban.  « Nous pensons que la période de chaleur de cette année sera plus confortable avec ces installations », a laissé entendre M. Oumar Diarra, DG de l’EDM.

Devant les nouveaux chantiers qui vise à régler définitivement la question du défi de délestage et les solutions à court termes pour faire face à période de forte chaleur, les membres du CNT ont salué la nouvelle approche de la direction de l’EDM.

“Nous avons été agréablement surpris avec beaucoup de joie de découvrir un secteur de l’énergie qui bouge beaucoup’’, a laissé entendre le Président de la commission du développement rural, environnement, Mohamed Ag Mohamedoun. Celui-ci a fait savoir que la question de « l’énergie dans sa globalité a beaucoup alimenté les débats au niveau du Conseil national de la transition (CNT) » et avait «  besoin d’être résolu ». Sans tarir d’éloges, ce membre du CNT s’est dit confiant face à ce qu’il a vu et constaté. “Honnêtement, je peux vous dire que nous sommes passés visiter un secteur qui bouge sérieusement avec des dispositions très novatrices qui sont en train d’être mises en place  pour nous éviter tous les problèmes que l’énergie a connus particulièrement en 2020. Nous avons retrouvé l’esprit ingénieux, des solutions qui ont été vraiment réfléchies dans le souci seulement de répondre à un problème pendant cette période de chaleur où la population souffre beaucoup de délestage’’, a-t-il ajouté à la fin de la visite.

Tout en encourageant les efforts réalisés dans le secteur, M. Mohamed Ag Mohamedoun a fait savoir que “cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de difficultés. Nous savons qu’il y a des groupes électrogènes vétustes, des équipements qui doivent disposer de pièces de rechange en cas de pannes. Il faudra prendre certaines dispositions pour que certains équipements essentiels puissent vraiment être disponible pour qu’en cas de problème, qu’on puisse tout de suite les remplacer ».

Pour conclure, il a rassuré le ministre de l’Énergie et de l’eau qu’au nom du président du CNT qui a insisté que les trois commissions  fassent cette visite, l’accompagnement du secteur de l’énergie pour que les Maliens puissent vraiment renouer avec la permanence de l’électricité qui sera sans faille. “Vous avez tous nos encouragements et toutes nos félicitations au directeur général de l’EDM. Nous avons compris que c’est un homme qui réfléchit sur les problèmes et propose des solutions’’, a rajouté le président de la commission.

De son côté, le ministre des Mines de l’Énergie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré a exprimé la nécessité d’une entente entre le Conseil national de transition et le gouvernement de transition durant cette période de transition afin de relever les défis qui se posent. “Aujourd’hui, tous les défis consistent dans ce que la fourniture du service public de l’électricité continue et qu’elle puisse connaitre des perturbations. Que ce soient les équipements de productions, de transport ou de transits, tous  doivent disposer d’autres équipements de secours. En cas de problème, il faut qu’on puisse avoir une solution qui reprend le relais. C’est ce que l’on essaie de faire aujourd’hui, au-delà des grands travaux qui sont en cours pour améliorer la qualité de la desserte. Nous cherchons à faire en sorte qu’en cas de problème, nous puissions avoir des solutions de secours’’, a expliqué le ministre de l’Énergie. Selon lui, le site de Badala où sont installés les groupes électrogènes fera face aux problèmes de transit que peut avoir un poste de transformation qui est vétuste. “Nous sommes en transition, mais nous travaillons à faire en sorte que le quotidien du Malien ne se dégrade pas. Et  faisons en sorte que demain soit meilleur’’, a-t-il ajouté avant de rassurer que leur volonté était de faire tout pour qu’“on ne puisse plus parler de solutions urgentes’’.

 

Depuis l’arrivée des nouvelles autorités dans le secteur de l’énergie, plusieurs réformes sont entamées afin de capitaliser la production, mais surtout faire profiter à tous les citoyens l’énergie à moindre coût.

Ainsi, les mesures sont déjà prises pour mettre fin à la fraude dans le management de l’EDM-Sa et la SOMAGEP. Un dispositif de “lutte contre la fraude a été  élaboré par EDM’’, avait annoncé le ministre des Mines de l’énergie et de l’eau, Lamine Seydou Traoré lors d’une conférence de presse en février dernier. Le changement de management selon le ministre a « uniquement pour but de donner un nouveau souffle à nos sociétés qui ont la charge de nous fournir les services sociaux de base et la fourniture de service public de l’eau et de l’électricité’’.

Bourama Kéïta LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Terrorisme au Sahel: Iyad Ag Ghaly et Amadou Koufa prêts à négocier avec Bamako

Longtemps opposé au dialogue avec les djihadistes, le gouvernement malien a mis de l’eau dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils