mercredi 16 octobre 2019
Accueil | Nos régions | Violences au Centre du Mali: Les Ressortissants de la Région de Mopti veulent mettre fin aux massacres

Violences au Centre du Mali: Les Ressortissants de la Région de Mopti veulent mettre fin aux massacres

 

La Coordination des Associations des Ressortissants de la Région de Mopti (CAREM) a organisé une conférence de presse, hier, lundi 24 juin 2019, à la Maison de la Presse. Cette rencontre avec les Hommes des médias a enregistré la présence d’éminentes personnalités de Dieu tels Ousmane Cherif Madani Haïdara, Président du Haut Conseil Islamique du Mali (HCIM), le Cardinal Jean Zerbo  et le Révérend Yattara. Elle était animée par le porte-parole de cette organisation, Me Kassim Tapo.

À l’entame de cette rencontre avec la presse, le porte-parole de la CAREM, Me Kassim Tapo a rappelé que seule l’unité de tous peut sauver une nation en crise comme le Mali. Ensuite, poursuivra-t-il, les Ressortissants de Mopti ne se sont pas retrouvés à la Maison de la Presse par hasard. C’est le fruit d’un long processus auprès des personnalités originaires de la Région. Il estime que cette Région de Mopti est devenue aujourd’hui un îlot de misère. Le conférencier du jour, Me Tapo,  a souligné que sa demande envers l’ancien Président Amadou Toumani Touré pour qu’il vienne au secours de la Région de Mopti a reçu un écho favorable. Il a aussi précisé que  le prédécesseur d’IBK a même accepté d’être le parrain de toutes les activités de la CAREM.

C’était aussi le lieu pour Me Tapo de dénoncer les massacres  survenus à Koulogon, Ogossagou, Sobane Da, entre autres. Ce fut aussi l’occasion pour lui de lancer un appel pressant à tous les enfants, fils et filles, de Mopti afin de trouver une solution à la crise qui frappe leur Région en particulier et tout le Centre du pays en général. «La solution ne peut venir que de nous, elle ne viendra pas de l’Armée ou de la Communauté internationale », a-t-il expliqué. Aux dires de l’Avocat Tapo, dans les jours à venir, ils se rendront dans chacun des 8 Cercles de Mopti afin de toucher du doigt les réelles préoccupations des populations restées sur place. Il a annoncé que ces rencontres seront couronnées par un grand forum à Mopti auquel prendront part tous les enfants du terroir y compris l’ancien Président ATT.

Pour finir, Me Tapo a lancé un appel pressant à la Communauté nationale et internationale à venir en aide aux populations de Mopti sur le plan humanitaire et sécuritaire.

Présent à l’occasion, le Président du Haut Conseil Islamique du Mali (HCIM), Ousmane Cherif Madani Haïdara, a apprécié l’initiative à sa juste valeur. Selon lui, il s’agit là d’une belle initiative pour sauver la Région de Mopti. Partant, il a fait savoir  que les massacres au Centre n’honorent personne et que  le Mali ne connaissait pas des situations pareilles de par le passé. Le Président du HCIM voudrait que l’on cherche à comprendre le fond du problème avant de trouver les solutions. Car, pour lui, ce sont les mêmes qui tuent et les Peulhs et les Dogons. Selon lui, c’est la mésentente qui est la source des difficultés du Peuple malien. Il trouve même que « le Peuple malien, main dans la main, même si la MINUSMA s’en va, s’en sortira bien».

Le Cardinal Jean Zerbo a, quant à lui, précisé que cette crise concerne l’ensemble du Peuple malien et que les massacres au Centre sont contraires aux principes de la Religion, quelle qu’elle soit. «Ils sont malsains», qualifie-t-il. Le Cardinal a rassuré la  CAREM de leur accompagnement. Avant de s’interroger lui aussi sur ceux qui sont derrière ces crimes, il a rassuré que sa confession religieuse jouera son rôle de sentinelle. Le Cardinal a fait des prières et des bénédictions pour la paix et la réconciliation nationale au Mali.

De son côté, le Révérend Yattara a noté qu’ils continueront avec les prières pour le Mali. Selon lui, personne ne doit penser à la violence, à la haine. Il a interpelé le Peuple malien à ne pas perdre ses valeurs sociales.

Le Secrétaire Général de la CAREM, M. Mamadou Togo, a été on ne peut plus clair: «Nous devons cesser de pleurer nos morts et sauver les vivants. Cela revient à dire qu’il faut arrêter les tueries ».

K. Komi

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Mopti: Le PM Boubou Cissé entame ,aujourd’hui, une visite de deux jours

  Le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, entame ce jeudi, 10 octobre 2019, une visite …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils