lundi 20 septembre 2021
Accueil | Nos régions | Un affrontement entre groupe armées dans une localité de Douentza fait plus de 8 morts

Un affrontement entre groupe armées dans une localité de Douentza fait plus de 8 morts

Des affrontements meurtriers dans le Gourman entre groupe armés  ont fait une dizaine de morts selon des sources sécuritaires. C’était dans  la nuit du samedi 11 juin au dimanche 12 juin 2016 dans une localité non loin de Douentza. Des partisans du groupe Ganda Izo aurait été attaqué par le groupe d’autodéfense GATIA faisant des morts, des blessés et des prisonniers. 

 

Le nord du Mali continue encore d’enregistrer des morts suite à des affrontements ou des attaques entre groupe armés. Affichant une fois de plus une nouvelle violation du cessé le feu entre les groupes armés du nord. Dans la nuit du samedi 11 juin au dimanche 12 juin 2016, le groupe d’autodéfense Gatia aurait attaqué celui de Ganda Izo.  Tous deux joint par RFI avancent des versions différentes.

Selon un responsable du groupe des Touaregs de la tribu de Imghad et alliés du Gatia, c’est une milice composée de combattants peuls qui voulait installer une base militaire dans la commune rurale de Gandamia, non loin de la localité de Douentza. Ce qui explique selon eux  l’intervention militaire.

Des propos démentis par le groupe armé Ganda Iso. Selon leur version,  les combattants de Ganda Izo étaient en mission de sensibilisation dans la zone, dans le cadre du désarmement, lorsqu’ils sont tombés dans une embuscade tendue par le Gatia.

En tous cas ces affrontements ou embuscade ont causé des pertes de vue humaine dans le rang de Ganda Izo. Egalement des arrestations et aussi des troupeaux volés.

Une rencontre a lieu à  Bamako pour calmer la situation

C’est suite à ce drame au nord du pays que s’est tenue le dimanche soir 12 juin 2016 une rencontre entre les responsables des groupes concernés dans la capitale malienne. Objectif, tenté de trouver des solutions afin de ramener le calme. D’autres groupes ont également ont pris part à la rencontre parmi lesquels l’association peule du nom de TabitalPulaakku. Sa présence s’explique par le fait que la plus part des combattants du groupe Ganda Izo, arrêtés, blessés ou tués, sont des Peuls.

A la fin de la rencontre des points d’accords ont été  consentis. D’où l’engagement de Ganda Izo à ne pas mener des opérations de représailles ou de vengeance. De l’autre côté, le Gatia a accepté de rendre au Ganda Izo, depuis  hier  lundi 13 juin 2016, ses morts, ses blessés, les prisonniers ainsi que les véhicules, motos et même animaux emportés.  Tout cela sans contrepartie disent-ils.

Adama A. Haïdara LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Prorogation de la transition: Le Cherif de Nioro inciterait-il les colonels à la tentation ?  

  Proroger ou ne pas proroger, c’est le sujet qui continue de faire couler beaucoup …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils