mardi 30 novembre 2021
Accueil | Important | Trop de désordre dans le secteur des transports publics : Des chauffeurs de SOTRAMA sans permis de conduire !

Trop de désordre dans le secteur des transports publics : Des chauffeurs de SOTRAMA sans permis de conduire !

Pas plus qu’hier, vers 10h, un chauffeur de SOTRAMA (minibus) a été arrêté par les policiers de la compagnie de la circulation routière (CCR) au niveau du « Rond point Banconi», c’est-à-dire, le tournant de Banconi. Après le contrôle, ledit chauffeur a reconnait qu’il ne possède pas de permis de conduire ni d’aucun autre document pouvant lui autoriser à conduire un véhicule de transport en commun.

L’intéressé, au moment des faits, conduisait une SOTRAMA immatriculée AS-3883-MI. Votre serviteur était même au bord de la SOTRAMA au moment de l’action.

Ainsi, le conducteur a été surpris par la Police qu’il exerçait sans permis ni aucun papier du véhicule en circulation. Et lorsque les policiers l’ont l’interrogé pour qu’il s’explique à ce propos (car, cela peut mettre la vie des passagers en danger), le conducteur dit avoir perdu le papier du véhicule et qu’il est sans permis. Cette allégation a du coup irrité les policiers en service audit endroit.

Pour ce faire, les policiers ont riposté pour lui retirer la clé du véhicule. Ils ont fait descendre les passagers et conduit le chauffeur au Commissariat de police du 3e Arrondissement pour qu’il s’explique clairement.

Auparavant, le chauffeur a prétexté aux policiers que c’est le syndicat des SOTRAMA qui lui ont autorisé à conduire sans pièces, ni permis de conduire. D’ailleurs, il a même eu à joindre d’abord son syndicat au téléphone avant de se plier à l’ordre des policiers de venir au Commissariat.

Cependant, les passagers avaient commencé à crier comme quoi le chauffeur voulait les mettre en danger. Car, en cas d’accident ou d’autres problèmes, ce serait eux les perdants. Un autre passager se dit très étonné par du fait que le propriétaire du véhicule s’est permis d’employer un chauffeur sans permis et de violer la loi en mettant son véhicule en circulation sans papiers. De ce fait, les deux doivent s’expliquer devant la loi.

Zénébou Maïga : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Polygamie : Des femmes  témoignent sur comment elles en ont été informées

  Au Mali, le code de la famille prévoit l’option du régime polygamique pour un …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils