mercredi 7 décembre 2022
Accueil | Politique | Toumani Djimé Diallo, la diplomatie franco-malienne, la présence de la légion française et la morale politico- diplomatique: La langue de bois

Toumani Djimé Diallo, la diplomatie franco-malienne, la présence de la légion française et la morale politico- diplomatique: La langue de bois

Le sujet qui fait fureur sur les réseaux sociaux, s’est curieusement placé dans le tabou et pour en parler, on n’en sent que, la saveur d’une langue de bois.

 

Tout le monde évite la question de savoir ce que les uns et les autres pensent de la sortie de son excellence Toumani Djimé Diallo au Sénat français, ses vérités et ses convictions vite transformées en un ‘’délit’’ diplomatique face à la France protectrice, cette France dont les enfants défendent au prix du sang le Mali, notre patrie. La personnalité de son excellence l’Ambassadeur gaffeur, connu pour quelqu’un qui n’a pas sa langue dans sa poche, les relations plus fraternelles avec le président de la République, son ami, son vrai ami. Alors pourquoi se prononcer sur un sujet qui pourrait fâcher. Même son excellence, le ministre de la Communication, porteur de la parole du gouvernement, toujours collé à son compte tweeter, n’a daigné s’y mêler. Pour l’instant seul, le ministre en charge de la diplomatie, l’honorable Tièbilé Dramé peut en parler. Il s’était rendu en France pour la question et a rencontré les personnalités de premier plan au nombre desquelles, Emmanuel Macron à qui il a remis un message du président Keïta.

L’argument de l’incident clos, voilà !

Au terme de la rencontre que le ministre Dramé a eu au Sénat français en présence des ministres Parly, Dryan et autres autour du président Gérard Larcher, il a été convenu de le ranger en un incident clos. Donc tout est bien qui finit bien. Dès lors qui est fou ? Personne n’accepte de se prononcer, pas même les anciens ministres passés à l’opposition. Personne ne voudrait fâcher la puissante France. Un seul, un haut cadre de l’administration d’Etat répondant aux initiales T A B dira, que «L’Ambassadeur Diallo a un droit de réserve et surtout pour son âge et son expérience. » Il ajoutera que « Le pays a besoin d’autres types d’actions allant dans le sens de sa restructuration ». Et depuis plus personne pour nous entretenir d’un sujet devenu tabou dès qu’il est question de médias qui rapportent même si elles couvrent les vraies identités.

 

Cheick Alpha Sow

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Vie syndicale dans le secteur des Eaux et Forêts

  Quand un syndicat affilié à la CDTM, centrale syndicale créée et dirigée par l’actuel …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils