vendredi 3 décembre 2021
Accueil | Société | Tombouctou : Le CJA exige sa part du gâteau-Mali

Tombouctou : Le CJA exige sa part du gâteau-Mali

Le Congrès pour la justice dans l’Azawad (CJA) vient de montrer son désaccord concernant l’installation des autorités intérimaires à Tombouctou et Taoudéni.

A cet effet, des tirs de sommations, dont l’origine n’a pu être déterminée, ont été entendus hier matin dans la ville pour contester l’arriver de la Délégation qui devrait mettre en place le Président des autorités intérimaires. Selon nos informations, les combattants du CJA garderont leurs positions jusqu’à ce qu’il ait satisfaction totale de leurs revendications.

«Ce matin, il y a eu des tirs quand les combattants du CJA ont appris que la Délégation a l’intention de décoller de Bamako pour Tombouctou. Ils ont tiré pour avertir que, si celle-ci décolle, ils vont eux aussi occuper comme prévu tous les bâtiments administratifs et tous les lieux symboliques de l’Administration à Tombouctou», s’est ainsi exprimé le Chargé de Communication du CJA au micro de l’un de nos confrères du STUDIO TAMANI. Et, il va jusqu’à révéler que  «les combattants resteront sur leurs positions jusqu’à satisfaction de leurs revendications».

Face à cette situation, la Délégation qui devrait se rendre sur les lieux pour la mise en place des autorités intérimaires a été contrainte de reporter l’activité.

Au moment où nous mettions sous presse, les négociations entre les autorités les contestataires étaient en cours. Et il était probable qu’il y ait une solution le plutôt possible.

Cette contestation de la mise en place des autorités intérimaires à Tombouctou perdure depuis quelques jours. Le CJA veut être inclus dans l’application de l’Accord et demande à avoir ses membres sur la liste des autorités intérimaires dans chacune des deux Régions (Tombouctou et Taoudéni).

Pour rappel, des personnes en faveur du CJA ont manifesté dans l’après midi du dimanche 5 mars 2017, dans la ville de Tombouctou pour contester le processus de mise en place de ces autorités intérimaires.

Adama A. Haïdara : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Vente de fausses attestations de licence à USJPB: Deux membres du réseau aux arrêts 

    Dans l’affaire de la vente de fausses attestations de licence, deux membres du …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils