lundi 20 mai 2024
Accueil | Politique | TIEBILE DRAME LORS DU PANEL DE HAUT NIVEAU DES ACTEURS DE MARS 1991: « Les autorités actuelles peignent tout en blanc alors que la réalité est tout autre »  

TIEBILE DRAME LORS DU PANEL DE HAUT NIVEAU DES ACTEURS DE MARS 1991: « Les autorités actuelles peignent tout en blanc alors que la réalité est tout autre »  

 

   

Le président du parti pour la Renaissance Nationale (PARENA) était parmi les hauts panélistes, le samedi dernier au Centre international de conférence de Bamako (CICB). La cérémonie a été organisée par l’Alliance pour la démocratie au Mali, Parti africain pour la solidarité et la justice (ADEMA-PASJ). Tiébilé Dramé a profité de cette occasion pour affirmer que le Mali est cloué au sol.   

Depuis que Tiébilé Dramé a quitté le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, il est maintenant rare sur les événements politiques. Invité par la classe politique qui a instauré la démocratie au Mali, il estime qu’actuellement, rien ne va au Mali.

Pour lui, maintenant, il y a trop de propagandes au Mali. ‘’ Les représentants de l’État ne font que désinformer sur la situation du Mali. Ils peignent tous en blanc alors que la réalité est autre chose’’, a souligné l’ancien ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

Il a ajouté que le plus grave est que le sang coule au Mali. Selon lui, l’État islamique au Grand Sahara (EIGS) est habitué au crime de masse partout où il opère. ‘’ L’EIGS tue le peuple du Mali à Tamallet, à Anderanboucane, à Indelimane, à Tallataye et ce sont de centaines de compatriotes maliens qui sont tués par l’EIGS sur notre territoire et c’est cela la réalité du Mali’’, a-t-il déploré.

Pour lui, dans le cadre de l’opération antiterroriste, le gouvernement doit tout faire pour que les Forces armées maliennes (FAMa) ne soient accusées des cas d’exactions et cette histoire doit être tirée au clair afin que les FAMa puissent se sentir à l’aise dans leur mission régalienne.

Toujours, selon Tiébilé Dramé, il n’y a plus d’unité entre les acteurs du mouvement démocratique, et plusieurs d’entre eux sont nostalgiques du 26 mars 1991, où il y avait la cohésion et un seul objectif : faire partir la dictature et instaurer le multipartisme pour le bonheur des Maliens. ‘’ Le Mouvement démocratique a le devoir de s’imposer un inventaire sur la gestion de l’État. Pendant l’ère démocratique, il y a eu la décentralisation, les infrastructures, mais aussi des défaillances comme la corruption et autres’’, a-t-il affirmé.

Il a ajouté que ce bilan est nécessaire et poursuivi que les partisans du régime renversé ont pris le pouvoir à la faveur du M5-RFP. ‘’ Il y a plus urgent, car le pays val mal. Le pays ne peut être dans cette situation où les acteurs politiques ne se parlent pas. Il est grand temps que les acteurs politiques se donnent la main pour sauver le Mali de cette situation’’, a-t-il souligné.

De son point de vue, le Mali est en train d’échapper progressivement aux Maliens. Tiébilé estime que les acteurs politiques doivent se donner la main pour sauver le Mali qui est l’héritage de tous.

D SANOGO LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

ACQUISITION D’AVIONS DE COMBATS ET DE DRONE : Un nouveau cap franchi dans la quête de la souveraineté aérienne

    Le président de la Transition, Colonel Assimi Goïta, a remis jeudi dernier (16 …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils