mardi 18 mai 2021
Accueil | Important | Terrorisme au Mali : Une vidéo signée Ançardine sème le doute dans les garnisons militaires

Terrorisme au Mali : Une vidéo signée Ançardine sème le doute dans les garnisons militaires

Le ballet communicationnel orchestré par le groupe djihadiste Ançar dine autour de l’attaque de Nampala va bon train puisque les ennemis de la paix au Mali n’en ont pas fini avec leurs velléités visant à narguer le Gouvernement. Loin de se limiter à leur bilan provocateur de 20 morts par rapport aux 17 annoncés officiellement par Koulouba au sujet de l’attaque du camp de Nampala, les hommes d’Iyag Ag Ghali passent à une vitesse supérieure en diffusant une vidéo dans laquelle 5 militaires maliens sont en captivité sous leurs baïonnettes.

 

Dans leur stratégie de remuer du couteau dans la plaie du pouvoir central de Bamako, on croyait les présumés auteurs de l’attaque perpétrée le 19 juillet dernier contre le camp militaire de Nampala se limiter à leur bilan fait de l’attaque, selon lequel 20 morts sont à déplorer côté malien et 4 pertes seulement enregistrées dans leur camp. C’est sans connaître la détermination de ces terroristes à montrer des muscles. N’ayant pas obtenu gain de cause, une quelconque réaction de sursaut d’orgueil de la part de nos décideurs face à leur première incitation, les leaders du groupe Ançar dine optent pour une méthode beaucoup plus virulente. Ils se paient encore et toujours les services du site mauritanien Alakhbar, canal par lequel ils avaient rendu public leur bilan de l’attaque, pour, cette fois-ci, diffuser une vidéo inédite.

Pendant 4,42 minutes, telle est exactement la durée de cette vidéo dans laquelle cinq soldats maliens confirment avoir été capturés par le groupe djihadiste Ançar dine. Les cinq soldats précisent qu’ils ont été enlevés lors de l’attaque du 19 juillet 2016 contre le camp de Nampala, près de la frontière avec la Mauritanie.

Le premier intervenant s’est présenté sous le nom d’Abderrahmane Coulibaly, Sergent chef, matricule 28688. Il a affirmé avoir été capturé le 19 juillet par Ançar-dine pendant qu’il était en mission de sécurisation de Nampala. Ses autres camarades d’armes capturés se sont présentés à leur tour. Il s’agit du Caporal Boubacar Kanté (matricule 36139) et des soldats Kassim Sanogo (matricule 39087), Mar Sangaré (matricule 44995) et Baradi Diarra (matricule 48701).

Dans la même vidéo, selon nos confrères du site Alakhbar, on aperçoit des combattants de Ançar-dine derrière les otages, dictant à ces derniers ce qu’ils disent, en ce qui concerne notamment la date de leur enlèvement.
L’authenticité de cette vidéo n’est, certes, pas d’abord confirmée ou infirmée par les autorités maliennes; mais, cependant, la simple publication de ces images n’est pas de nature à faire dormir sur des lauriers du côté du Ministère de la Défense et des Anciens combattants. Surtout que, lors du décompte d’après combats de Nampala, des sources militaires avaient signalé l’absence de plusieurs soldats et que la commission mise en place au lendemain des affrontements pour enquêter sur les évènements, n’a pas encore rendu son Rapport.

Katito WADADA LE COMBAT| lecombat.fr

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Zone de trois frontières: Deux soldats tchadiens tués dans une explosion

Deux soldats du bataillon tchadien de la force antijihadiste du G5 Sahel, envoyé en février …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils