vendredi 22 octobre 2021
Accueil | Politique | SYNERGIE DES SYNDICATS DE L’ENSEIGNANT SIGNATAIRE DU 15 OCTOBRE 2016 DETERMINEE: L’article 39 ou rien !

SYNERGIE DES SYNDICATS DE L’ENSEIGNANT SIGNATAIRE DU 15 OCTOBRE 2016 DETERMINEE: L’article 39 ou rien !

Après la rencontre d’hier entre le Premier Ministre et la Synergie des Syndicats signataires du 15 octobre 2016, sur le projet d’une nouvelle loi, portant sur la grille indiciaire unifiée des militaires et des personnels relevant des statuts des fonctionnaires de l’État, des collectivités territoriales et des statuts personnels, la Synergie des Syndicats de l’enseignant semble ne pas du tout contente de ce nouveau projet de loi, déterminée avec l’application de l’article 39 ou rien sinon une nouvelle crise scolaire se déclenchera.
Les instituteurs sont sur les nerfs, depuis le Conseil de ministre du mercredi 30 juin dernier. Le nouveau projet de loi permettra à la Synergie des Syndicats de l’enseignant signataire du 15 octobre 2016, après une lutte rude qui a duré des années, de déclencher une nouvelle crise. Après l’avoir obtenu, dans des conditions très difficiles, on tend vers l’annulation de l’article 39, raison pour laquelle, les hauts cadres des Syndicats à la primature n’ont donné aucune réponse au Premier Ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, en prononçant qu’ils vont aller concerter la base d’abord, mais on sentait que les Syndicats des enseignants n’étaient pas de bonne humeur à cause des rumeurs qui circulent sur leur article 39.
Depuis le soir du Conseil des ministres dernier, les infos qui surfaient sur la toile n’arrangeaient pas les enseignants, parce qu’ils postaient sur leur mur : l’article 39 ou rien. On est déterminé ! Quelques-uns parmi eux disaient qu’ils ont hâte d’attendre le feu vert de la Synergie pour les différentes activités, plus déterminées qu’hier pour continuer à bénéficier des avantages de cet article ’’.
Pour le porte-parole de la Synergie des Syndicats de l’enseignant signataire du 15 octobre 2016, Ousmane Almahamoud, après la rencontre du Premier Ministre a accordé une interview à la presse, en disant aux enseignants de rester debout pour la consigne de la Synergie.
« On va programmer des activités dans les jours à venir pour l’avenir des enseignants », a laissé entendre le porte-parole avant d’ajouter que les enseignants ne s’amusent pas avec l’article parce qu’ils ont commencé cette lutte depuis 2016, donc beaucoup d’entre eux ont perdu la vie à cause de ce combat noble.
Toujours selon lui, on ne sera pas d’accord qu’on abroge l’article 39 à cause de l’équité d’une grille salariale. « Le Premier Ministre veut arracher l’article 39 acquis en s’appuyant sur l’unification de l’équité de la grille salariale. Les enseignants ne sont pas d’accord et ne vont pas l’autoriser. D’ailleurs même, ils sont sur pied et veillent nuit et jour sur leur doléance déjà acquise » a dénoncé M. Almahamoud.
La Synergie des Syndicats des enseignants est debout pour revendiquer leur doléance qui est l’article 39.
D. Sanogo LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Après la visite de Nana Akufo-Addo: La CEDEAO tape du poing sur la table ?  

    En visite ce dimanche 17 octobre 2021 au Mali, le président ghanéen, Nana …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils