mardi 30 novembre 2021
Accueil | Société | Sortie de crise : Le changement de fusil d’épaule au sommet de l’Etat !

Sortie de crise : Le changement de fusil d’épaule au sommet de l’Etat !

Bien sûre ! IBK est désormais à l’écoute des fils du pays. Il s’agit du Chef de file de l’opposition politique, l’Honorable Soumaïla Cissé, des leaders de la majorité présidentielle en passant par les autres dirigeants des partis de l’opposition et ceux ayant dernièrement quitté la majorité, et par les syndicalistes. Le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, a initié une série de rencontres pour échanger avec les acteurs de la classe politique et de la société civile sur la situation nationale ; précisément aux questions sécuritaire, politique, économique et sociale du pays. Est-ce afin le réveil brutal pour « l’Honneur du Mali » et le « Bonheur des Maliens » ?

Tard vaut mieux que jamais. Comme le dit l’adage : il n’est jamais trop tard pour bien faire. C’est, du moins, ce qu’on peut estimer à propos de cette nouvelle option adoptée par le Président de la République pour réparer ou encore prendre en compte les reproches et critiques des uns et les autres.

En effet, IBK a initié cette série de rencontres pour échanger avec les différents acteurs de la classe politique nationale et de la société civile. Pour le Chef de l’Etat, il s’agit de recueillir les avis des uns et des autres sur les questions d’intérêt national. A cet effet, il a reçu le Chef de file de l’opposition, l’Honorable Soumaïla Cissé, le jeudi 08 septembre dernier. Il s’agit de tendre la perche à tout citoyen modèle, soucieux du devenir du Mali et prêt à jouer son rôle pour aider notre pays à sortir de la crise qu’il vit depuis maintenant plusieurs années.

Après une semaine presque, IBK s’est entretenu successivement avec l’ex Premier Ministre du Mali, Dr Soumana Sacko ; Dr Oumar Mariko ; les trois groupes de la Majorité présidentielle (à savoir l’ADEMA/ASMA, l’APM et le RPM) ; l’UNTM, la CSTM, entre autres.

Au cours de ces différentes audiences, le Chef de l’Etat a échangé avec ses interlocuteurs sur la situation générale nationale. Ils ont porté une attention toute particulière aux questions sécuritaires, politiques et économiques. Pour ce faire, il a été question de confronter les réflexions des uns et des autres en vue d’aboutir à une convergence de points de vue sur les grandes questions d’intérêt national d’une part, et amener chaque acteur à jouer pleinement le rôle qui est le sien pour le bien-être des populations, d’autre part.

Selon le Secrétaire Général de l’UNTM, Yacouba Katilé, sa rencontre avec le Président de la République a permis de discuter   des questions relatives à la sécurité, à la vie économique, à la stabilité et au respect des droits des travailleurs du Mali.

Après deux heures d’horloge passées au cours desquelles il a été question de passer en revue les sujets brûlants d’actualité avec IBK, l’ancien Premier Ministre Dr Soumana Sacko s’est montré optimiste. Cela, malgré que son parti soit l’une des formations politiques qui ne mâchent pas ses mots concernant la gestion de la nation malienne.

« …Je suis là dans le cadre de cette série de rencontres dont il [le Président de la République] a pris l’initiative avec la classe politique, avec les fils et les filles de ce pays, pour échanger sur la situation du pays, pour partager certaines informations sur les grands enjeux, les grands défis qui se posent aujourd’hui à notre Peuple. C’est aussi pour envisager l’avenir que nous voulons tous radieux pour notre Peuple et comment mettre ensemble toutes les énergies, toutes les bonnes volontés, toutes les idées d’où qu’elles viennent : de la majorité présidentielle, de l’opposition ou des partis qui ne se retrouvent dans aucun de ces deux camps. Comment aller à la recherche d’idées, de suggestions, de contributions pour résoudre les problèmes existentiels qui se posent ? Cela aurait été encore plus intéressant et plus efficace s’il avait instauré cette série de rencontres dès le début en dépit de son emploi du temps très chargé. Mais, comme on le dit, il n’est jamais trop tard pour bien faire ; donc, nous encourageons le Président à poursuivre dans cette voie », a déclaré Dr Soumana Sacko, à sa sortie de l’audience avec le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta.

C’est la première du genre que le Président IBK ait cette conscience d’écouter les autres personnalités et de les mettre à contribution pour l’honneur du Mali et le bonheur des Maliens. Si cette stratégie se poursuit, l’espoir est permis pour sauver son mandat en cours. Du moins, cette initiative pourrait être qualifiée salutaire pour soulager les Maliens des difficultés de l’heure.

Oumar Diakité : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Polygamie : Des femmes  témoignent sur comment elles en ont été informées

  Au Mali, le code de la famille prévoit l’option du régime polygamique pour un …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils