vendredi 1 juillet 2022
Accueil | Société | Sécurité hypothétique au Mali : La CMA attaque un convoi de ravitaillement des FAMA sur l’Axe Léré-Nampala

Sécurité hypothétique au Mali : La CMA attaque un convoi de ravitaillement des FAMA sur l’Axe Léré-Nampala

Dans son communiqué du 21 juillet 2017, la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) invitait la médiation internationale avec l’Algérie comme Chef de file à prendre des dispositions vigoureuses pour créer un climat favorable à la mise en œuvre de l’Accord pour la paix. Contre toute attente, le lendemain dudit communiqué (samedi 22 juillet 2017), les Hommes armés de cette même CMA  ont ouvert le feu un convoi de véhicules des Forces Armées Maliennes (FAMA) sur l’axe Léré-Nampala.

Alors qu’elle accuse la Plateforme de se rétracter dans l’application des clauses de cessation des hostilités, la CMA est pointée du doigt dans une attaque contre l’armée malienne sur l’axe Léré-Nampala.

En effet, selon les FAMA, des combattants de l’ex-rébellion de l’Azawad, la CMA ont ouvert le feu, samedi 22 juillet, sur un de ses véhicules de ravitaillement à Léré, dans le centre du Mali. C’est une mission de ravitaillement de l’armée malienne qui, assurant la relève, a été la cible des tirs nourris perpétrés par des Hommes armés à bord de deux véhicules de la CMA.

« Supposés appartenir à la Coordination des mouvements de l’Azawad, ils ont indiscutablement violé le cessez-le-feu et ont, ensuite, tenté de jalonner le convoi et l’entrainer dans un guet-apens», a indiqué un porte-parole des troupes gouvernementales dans un communiqué rendu public. Mieux, un Responsable militaire soutient que « le panneau solaire, des batteries, des couchages et des chargeurs de pistolets mitrailleurs » saisis par les FAMA appartiennent à priori aux ex-rebelles de la CMA.

Du côté de la CMA, on n’infirme pas l’accusation. Selon une source proche du dossier, « les combattants de l’ex-rébellion ont dû faire des tirs de sommation face à l’avancée d’un convoi de l’armée malienne vers leurs positions ». Alors que les FAMA précisent qu’il s’agit d’un de ses véhicules de ravitaillement.

C’est dire que la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la réconciliation nationale au Mali est incertaine. Car, cette attaque intervient après une récente violation du cessez-le-feu à Kidal entre les mouvements signataires de l’Accord.

Oumar Diakité : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

SÉCURITÉ ROUTIÈRE: Le port du casque obligatoire à partir du 15 août 

  Pour la sécurité des usagers de la route, le port du casque entrera en …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils