dimanche 3 juillet 2022
Accueil | Politique | SALIF KEITA, CHANTEUR : Quand on aime le Mali, on doit faire partir IBK

SALIF KEITA, CHANTEUR : Quand on aime le Mali, on doit faire partir IBK

La star de la musique malienne Salif Kéita, tête d’affiche du Festival international de Sélingué du 5 au 7 avril 2018, a refusé de participer à cette rencontre pour se désolidariser du président Ibrahim Boubacar Kéita qu’il avait pourtant soutenu lors de la dernière élection présidentielle au Mali.
Pour justifier son refus de participer au Festival, la star a déclaré qu’il ne participera plus à aucun événement culturel au Mali qui pourrait avoir des retombées positives sur l’image du président IBK et son gouvernement. Il faut rappeler que ce n’est pas la première fois que le chanteur fait une sortie contre IBK. Dans une interview vidéo qui a circulé récemment sur le web, le chanteur n’a pas caché sa déception sur la mauvaise gouvernance du président Ibrahim Boubacar Kéita.

Le chanteur qui a été un soutien remarqué au président IBK en 2012 déclare que « quand on aime le Mali, on doit tout faire pour faire partir le président IBK avant que le pays ne disparaisse à cause de sa mauvaise gestion ».

Africa-Kibaru

Djibril Coulibaly

Voir aussi

MASSACRE DES CIVILS À DIALLASSAGOU: La Minusma ouvre une enquête  

  La Minusma vient de déployer une mission d’établissement des faits au village du Diallassagou …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils