samedi 27 février 2021
Accueil | Société | Route Yanfolila-Kalana : Un deuxième cordon entre le Mali et la Guinée

Route Yanfolila-Kalana : Un deuxième cordon entre le Mali et la Guinée

Pour un montant de plus de 18 milliards de francs CFA, entièrement financé sur le Budget national, les travaux de la route Yanfolila- Kalana ont été lancés, le samedi dernier, par le Premier Ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga, en compagnie de la Ministre de l’Equipement et du Désenclavement, Mme Traoré Seynabou Diop, et plusieurs autres membres de son gouvernement.

Longue de 50 Km, le Premier Ministre a donné, le samedi dernier, le premier coup de lame de la route Yanfolila-Kalana après celle la route Kangaba-Dioulafoundou-Guinée frontière. Les populations de la zone sont massivement sorties pour être témoins de cet acte qu’elles attendaient depuis bien longtemps. Cette route sera réalisée en 15 mois (hors saison des pluies) et  coûtera au Budget national plus de 18 milliards de nos francs. Un investissement qui se justifie, selon le Premier Ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga, par la situation contraignante que vie les populations de la localité. Mais, avant tout, ce  projet entre en droite ligne de l’engagement du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, depuis septembre 2013, qui consiste à désenclaver les villes de l’intérieur.  Le lancement de ces travaux est la quatrième d’une série de cinq qui a débuté par le lancement  des travaux de  bitumage  de la voie Banconi-Dialakorodji-Safo-Nossomboubou ; celui de Kangaba- Dioulafoundou-Guinée frontière et celui de   Kayes-Sadiola-Kéniéba. Ces lancements prendront fin avec celui de Barouéli-Tamani. Ces cinq projets prioritaires d’une longueur de 280 km vont coûter au Budget national la bagatelle de 123 milliards de francs CFA. Ces différents projets qui visent à «améliorer le cadre de vie des populations  sont des actes concrets du Gouvernement pour être à la hauteur des aspirations légitimes des Maliens dans une dynamique continue», a indiqué le Premier Ministre. Cette route va traverser les localités de Solona, Malikila, Badogo et Faboula. «L’élan amorcé ne faiblira pas ; car, le seul souci qui nous habite est l’amélioration des conditions de vie de nos concitoyens où qu’ils se trouvent à travers la réalisation des infrastructures de transport, sans lesquelles aucun développement socioéconomique à long terme n’est possible dans un pays enclavé comme le nôtre », renchérit la Ministre de l’Equipement et du Désenclavement, Mme Traoré Seynabou Diop. Cette route sera, selon le Maire de la Commune rurale de Kalana, «ce que vaut un vaisseau sanguin dans un corps humain pour les deux communes directement  concernées et les 6 autres indirectement concernées ». Elle va permettre le développement des activités minières, l’Agriculture et plusieurs autres secteurs socio-économiques de la zone. Dans une zone à fort potentiel : ¼ de la production nationale de mangue ; gisements d’Or, la production de l’anacarde, les populations disent qu’elles seront surtout  heureuses le jour où elles verront les travaux de cette voie finalisés.

Après le lancement de la route Barouéli-Tamani, la dynamique ne s’estompera pas. La Ministre Traoré Seynabou Diop a annoncé le bitumage de la route Bougouni-Manakoro- frontière Côte-d’Ivoire et de la route Kadiana-Zégoua dont les études sont en instance de démarrage. Selon la Ministre Diop, il y aura aussi la construction, dans le cadre du projet d’amélioration de l’accessibilité rurale, de près de 1700 Km de pistes rurales dont 400 km démarreront dans les mois à venir. Mais, en attendant, il y a aussi en cours les travaux  de construction du pont de Kouoro (barrage entre Sikasso et Koutiala) et du pont de Ifola (dans le cercle de Sikasso).

C’est sur ces mots que le PM Maïga a donné le premier coup de lame du deuxième cordon (après celui de kangaba) qui va relier le Mali à la Guinée.

Mohamed  Dagnoko : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

La Mystique de la soutane

La soutane est un signe de consécration à Dieu. Sa couleur noire est un signe …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils