vendredi 6 août 2021
Accueil | Education | Reprise de l’école la semaine prochaine : L’échec des négociations entre gouvernement et enseignants, la grande incertitude

Reprise de l’école la semaine prochaine : L’échec des négociations entre gouvernement et enseignants, la grande incertitude

Le gouvernement avait annoncé la reprise de l’ouverture des salles de classe pour le mardi 2 juin prochain sur toute l’étendue du territoire. Mais les négociations entre le gouvernement et les syndicats des enseignants restent au point mort, notamment autour de l’application de l’article 39, portant statut du personnel enseignant.

Deux (2) mois après la fermeture des écoles au Mali pour raison de la pandémie du coronavirus, les parents, élèves et enseignants ont le regard rivé sur le début du mois de juin. Malheureusement à ce jour, la situation sanitaire est plutôt inquiétante dans la mesure où le pays compte plus de 1.000 cas positifs de Covid-19, dont plus de 500 cas guéris et 70 décès.

Même si cette réouverture ne concerne que les élèves des classes d’examens : c’est à dire la 9ème année de l’enseignement fondamental, de la terminale au lycée, les candidats au CAP et au BT, ainsi que les élèves en fin de cycle de l’Institut de Formation des Maîtres, une incertitude plane sur l’effectivité de cette ouverture au regard de la situation pandémique.

De l’autre côté, les autres classes, les Universités, les Instituts et les Grandes Écoles resteront fermés jusqu’à nouvel ordre. Toutefois, le ministère de l’Éducation rassure que les cours à distance continueront pour l’ensemble des élèves et étudiants.

À titre de rappel, dans un communiqué en date du 9 mai dernier, le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a précisé que cette reprise se fera dans le respect strict des mesures barrières contre la Covid-19. « Les salles de classe ainsi que les lieux de regroupements des élèves et des enseignants seront dotés d’un dispositif de lavage de main, de port de masques et que la distanciation sociale sera aussi respectée », a ajouté le Pr Mahamadou Famanta.

Sur un autre plan, il convient de souligner que le gouvernement annonce cette réouverture des écoles alors que le blocage persiste dans les négociations avec les syndicats signataires du 15 octobre 2016. En effet, les enseignants grévistes réclament l’application de l’article 39. Selon les syndicalistes, une rencontre est prévue le mardi (26/05/2020) entre les deux parties. Les négociations avaient été suspendues la semaine dernière. La Synergie ayant claqué la porte pour « protester contre la présence du SNEC à la table des négociations », alors que ce dernier avait appelé à la levée du mot d’ordre de grève en février dernier. Pour l’heure, rien n’a filtré sur ce dernier round des négociations entre enseignants grévistes et le gouvernement.

Komi

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Syndicat national d’ENSUP: Un préavis de grève sur la table du ministre du Travail  

Au regard de certaines difficultés, le Syndicat National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils