vendredi 1 juillet 2022
Accueil | Important | RELANCE DU TRAFIC FERROVIAIRE: L’expertise russe sollicitée 

RELANCE DU TRAFIC FERROVIAIRE: L’expertise russe sollicitée 

 

 

Au cours du séjour de la délégation malienne à Moscou, plusieurs sujets bilatéraux ont été au menu des échanges, notamment la relance du train. Selon des renseignements fournis par le département en charge des Transports et des Infrastructures routières, la Russie veut accompagner le Mali pour la reprise du trafic ferroviaire au Mali.

Les Maliens, notamment la population de la cité des rails, ont toujours la nostalgie de la sonnerie de la locomotive. Malgré des années et des promesses des autorités, rien n’est fait pour donner un ouf de soulagement aux Maliens.

Dieu soit loué ! Depuis la mise en place du Gouvernement de transition, malgré les difficultés du moment, presque tous les secteurs reconnaissent une réforme,  singulièrement le secteur des Transports. La semaine dernière, une délégation malienne a séjourné à Moscou. Il s’agit des ministres des Affaires étrangères et de la Coopération internationale,  de l’Économie et des Finances, des Transports et des Infrastructures routières. Au cours de ce séjour, plusieurs sujets bilatéraux ont été évoqués notamment dans le domaine du commerce, de l’économie etc.

Selon des informations relayées par le département en charge des Transports, « dans le cadre de la relance du trafic ferroviaire, la délégation ministérielle du Mali à Moscou est entrée dans la phase active, le vendredi 20 mai 2022, avec la rencontre de la société russe Trading  House STM.

Madame la ministre des Transports et des Infrastructures et son collègue de l’Économie et des Finances ont eu une séance de travail fructueuse aux vues de la qualité et la sincérité des échanges » A en croire les informations, la société russe Holding, qui appartient à Sinara – Transport Machines (STM), est un important fabricant et fournisseur de matériels roulants et d’équipements ferroviaires, y compris des locomotives diesels et électriques, des unités multiples électriques, des wagons de fret et des machines de voie pour la construction, la réparation et rénovation et la maintenance de la voie ferrée.

Selon la même source,  » après des échanges sur les aspects techniques, les deux parties procéderont à la signature d’un mémorandum d’entente entre les deux parties, vendredi, en fin de journée pour déclencher le partenariat et entamer les travaux dans une dizaine de jours. Ce serait sous la présidence du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

À titre de rappel, vu les efforts entamés depuis 2021, les Maliens espèrent le retour normal du train dès mi-2022, mais tout récemment le Premier ministre témoigne que d’ici fin 2022, la fanfare du train serait entendue. Ajoutons également qu’une locomotive avait fait un tour sur le rail à Bamako. Avant ce mouvement, les travaux de réparation des rails et des ponts ont également débuté, après une rencontre entre le Gouvernement et la Société du patrimoine ferroviaire du Mali (SOPAFER Mali SA).

Toutes ces démarches consistent à relancer le trafic ferroviaire. En tout cas, depuis le début de tous ces pas, les Maliens notamment la population de Kayes et Kati espèrent bien le retour normal du train qui joue un rôle fiable dans les activités des jeunes et femmes pour  l’économie malienne.

Lassana SOW LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

CANDIDATURE À LA PROCHAINE PRÉSIDENTIELLE: La caution fixée à 25 000 000 FCFA

  Parallèlement à ce qu’on imaginait du changement dont les gens parlaient, c’est la poudre …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils