samedi 27 février 2021
Accueil | Politique | REFERENDUM DU 9 JUILLET : Le mouvement An Ka Ben pour le triomphe du « OUI »

REFERENDUM DU 9 JUILLET : Le mouvement An Ka Ben pour le triomphe du « OUI »

Le mouvement « An Ka Ben » regroupe des amis d’ATT, des amis d’IBK et d’autres associations affiliées qui pensent qu’à un moment donné, il faut se donner la main pour l’intérêt de la nation. C’est dans ce cadre que les membres du mouvement se sont reunis le vendredi 16 juin dernier au palais de la culture Amadou Hampâté Ba pour informer l’opinion sur le projet de révision constitutionnelle d’une part et apporter un soutien massif pour le « Oui » d’autre part.
L’évenement était presidé par Moussa Timbiné, président de « An Ka Ben », en présence du vice- président, Hamane Touré dit serpent, du chargé de communication, Amadou Koïta (ministre de la jeunesse et de la construction citoyenne) et du trésorier Abdoulaye Maïga.
Selon Moussa Timbiné, An Ka Ben a été créé pour promouvoir la paix, l’entente et la cohesion entre les Maliens. C’est dans cette optique que le collectif s’est fortement impliqué avec succès pour l’abandon des poursuites contre l’ancien président AmadouToumani Touré, accusé de haute trahision.
Aujourd’hui, Moussa Timbiné juge nécessaire que le mouvement An Ka Ben prenne des initiatives pour expliquer aux Maliens le projet de révision constitutionelle.
Pour l’honorable Timbiné, cette révision constitutionelle va dans le sens de la réconcialition nationale à travers l’Accord de paix d’Alger.
« La révision est nécessaire pour adapter la constitution à l’ Accord de paix. Au-delà, l’actuelle constituttion a des insuffissances qu’il faut corriger. En 2000, le président Alpha Oumar Konaré avait voulu une révison , le présidentnATT était sur le point de faire un référendum couplé à la Présidentielle 2012 qui a été empêché par les evenèments de mars 2012. Donc, c’est pas une lubie du président Ibrahim Boubacar Keita, mais une volonté, une necessité de faire avancer la démocratie », estime Timbiné qui se dit determiné à tout faire pour que le « OUI » triomphe au soir du 9 juillet 2017.
« Nous allons tenir d’autres réunions pour organiser des missions d’information à l’interieur du pays et dans le District de Bamako. Parce que nous constatons que beaucoup de fausses informations, des contre-vérités sont distillées ) propos du projet de révision. Nous allons donc œuvrer pour que la vraie information sur les reformes majeures soit accessible au plus grand nombre », conclut Moussa Timbiné.
Pour Amadou Koita, ministre de la jeunesse et de la construction citoyenne, il est temps que la majorité silencieuse qui soutient le projet de révision constitutionelle se fasse entendre. « Il ne faut pas que l’ on transforme ce projet de révision à une élection présidentielle anticipée. Que l’on cesse de manipuler les populations, de faire de l’obstruction systematique sans penser à l’intérêt général », déplore le ministre Koïta.
Le mouvement « An Ka Ben » projette dans les jours à venir d’organiser une grande marche de soutien au « OUI ».
Faty Dicko INFO SOIR

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Plan d’Action du Gouvernement de la Transition: Ambitieux, mais et le timing ?  

Le premier ministre Moctar Ouane a présenté, le vendredi dernier, devant le Conseil national de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils