mardi 18 mai 2021
Accueil | Important | RAS BATH plus intelligent et plus populaire que jamais

RAS BATH plus intelligent et plus populaire que jamais

MOHAMED YOUSSOUF BATHILY DIT RAS BATH plus intelligent et plus populaire que jamais
Après son interdiction de passer sur les antennes de radio pour son Jihad citoyen, le jeune activiste change de fusil d’épaule et fait holà sur les réseaux sociaux et les conférences itinérantes
Ras Bath ravit la vedette aux leaders religieux et politiques du Mali par sa grande capacité à mobiliser et à haranguer la foule au cours de ses meetings populaires. Le jeune chroniqueur, pourtant interdit des médias par les autorités judiciaires après sa libération, a finalement trouvé une autre manière de véhiculer ses messages, d’ailleurs plus efficace que les médias traditionnels, à savoir les meetings géants de quartier en quartier. Selon certains de ses fans, Il envisagerait même de faire une tournée à l’intérieur du Mali pour agiter les consciences et éveiller en la jeunesse le sentiment patriotique pour dire non aux pratiques peu orthodoxes des dirigeants actuels. Ras Bath, le diminutif de Rasta Bathily passe aujourd’hui aux yeux des victimes du régime IBK comme l’un des défenseurs les plus acharnés de la cause des plus démunis ou la voix des sans voix. Aujourd’hui, « sa bouche est devenue la bouche des malheurs qui n’ont point de bouche, et sa voix, la voix de celles qui s’affaissent au cachot du désespoir », pour parler comme Aimé Césaire. Voici cinq questions à lui adresser.
Première question : Ras Bath est-il en mission de son père, ministre du Domaine de l’Etat et des affaires foncières lié par l’obligation de réserve, qui ne pouvant en découdre personnellement avec les gros bonnets de la République, passerait par son fils pour régler ses comptes citoyens ?
Deuxième question : Rasta aurait-il des ambitions politiques ? Pour rappel, tous les grands leaders syndicaux et associatifs ont fini par s’engager en politique, à l’image d’Ahmed Sékou Touré en Guinée Conakry, de Lech Valeza en Pologne, de Jacob Zuma en Afrique du Sud, de Jomo Kenyatta au Kenya, pour ne citer que ces quelques leaders.
Troisième question : Ras Bath qui n’est pas connu avec un emploi fixe, comment arrive-t-il à rouler en 4*4 et se faire protéger par tant de loubards lors de ses meetings ? Qui le financent-ils ? De qui reçoit-il ses subsides ? Si tant soit peu est qu’il se bat pour plus de transparence, la morale lui impose de justifier ses sources de financement.
Quatrième question : M. Bathily pourra-t-il dire ce qui le différencie des autres jeunes leaders comme Amadou Koita qui défendait si bien les intérêts des jeunes, mais qui a fini par mordre à l’hameçon du pouvoir ? Pourra-t-il, lui aussi, résister à la tentation du gain facile ?
Cinquième question : Que propose Ras Bath pour sortir le Mali de la mal gouvernance, de la corruption, du népotisme, de l’insécurité, du manque d’emplois pour les jeunes, pour construire des structures sanitaires, éducatives, sportives et de formation qualifiante pour la jeunesse ?
En somme, il y a un temps pour tout. Un temps pour critiquer et un temps pour proposer. A quand les propositions de Ras Bath pour une meilleure gouvernance. Il est aujourd’hui sur le chemin des jeunes leaders africains comme Julius Maléma en Afrique du sud, Fadel Barro du mouvement « Y’en a marre » du Sénégal et Smockey du « Balai Citoyen » du Burkina Faso, capables d’empêcher n’importe quel régime de dormir. Jusqu’où ira la résistance du leader du CDR ?

Youssouf Sissoko
youssouf@journalinfosept.com || lecombat.fr

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Manque de confiance entre populations et politiques: Quelles en sont les raisons ?

L’incrédibilité des politiques maliens telle semble être la réalité. Pourquoi ? Cette dégradation des mœurs …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils