mardi 5 juillet 2022
Accueil | Société | Rapatriement des Négro-africains de l’Algérie et de la Libye : Le Gouvernement malien et l’OIM ne s’endorment plus sur leurs lauriers

Rapatriement des Négro-africains de l’Algérie et de la Libye : Le Gouvernement malien et l’OIM ne s’endorment plus sur leurs lauriers

Déjà, aux soins des services de la protection civile du Mali, singulièrement la Direction de Sogoniko, en Commune VI du District de Bamako, les 138 Maliens rapatriés de l’Algérie sont physiquement épuisés mais en bonne santé. Ce retour difficile a été rendu possible grâce à une synergie d’actions entre le Ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine et celui des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale avec l’OIM. Ce qui aura permis au Gouvernement de voler au secours à un tel nombre important de Maliens en détresses en Algérie et en Libye.

Dans l’après midi du mercredi 25 octobre 2017, 138 de nos compatriotes rapatriés de ces deux pays arabo-maghrébins ont pu regagner Bamako à bord des cars affrétés à cet effet. Ils ont été accueillis par le Chef de Cabinet du Département des Maliens de l’Extérieur, Moussa Koné, Représentant le Ministre Dr Abdramane Sylla.

Face à la presse, le Chef de Cabinet, Moussa Koné, a déclaré que nos patriotes, une fois au Mali, vont séjourner d’abord dans la Direction de la Protection Civile. C’est en attendant la réunion des conditions devant leur permettre de regagner dignement leurs familles respectives. Déjà, le Gouvernement et l’IOM sont à pied d’œuvre. Les Ministères des Maliens de l’Extérieur, des Affaires Etrangères et de la Solidarité et l’Action Humanitaire sont en train de mettre des dispositifs nécessaires. Dans un communiqué conjoint, ces Départements ont rassuré l’opinion nationale et internationale que le Gouvernement malien suit avec intérêt la situation de nos Ressortissants en Algérie et en Libye. Des démarches politiques et diplomatiques sont en cours auprès de la partie algérienne, notamment des consultations bilatérales afin d’aboutir à un règlement définitif de la crise.

Donc, à ce jour, 138 Maliens dénombrés le 8 octobre 2017, dans le centre d’Agadez par l’Organisation Internationale pour les Migrants (OIM) ont été acheminés à Bamako. Aussi, 138 autres Maliens en provenance d’Algérie convoyés par deux bus affrétés par le Gouvernement malien sont attendus à Bamako.

En ce qui concerne la Libye, 163 des 247 de nos Ressortissants libérés dans des maisons d’arrêt sur le territoire libyen sont arrivés à Bamako, le 20 octobre dernier, par un vol humanitaire affrété en collaboration avec l’OIM.

Avec le partenaire du système des Nations-Unies, un autre vol est programmé, le 7 novembre 2017, pour le rapatriement de 180 de nos autres compatriotes en détresse en Libye. Et le Gouvernement continuera à prendre les dispositions utiles pour apporter assistance et protection de tous nos compatriotes en détresse dans ces deux pays maghrébins. Selon le Département de tutelle, l’opinion nationale sera tenue régulièrement au courant de l’évolution de la situation.

Par ailleurs, force est de constater que ces compatriotes ayant regagné le bercail n’ont nullement l’intention de repartir dans la mesure où ils étaient dans le couloir de la mort. C’est-à-dire, sur le désert entre l’Algérie et le Niger avec la faim et la soif. Fort heureusement l’Etat malien et l’OIM ont bien voulu réagir positivement et à temps opportun. Au passage, il faudra bien préciser que, selon les Décideurs politiques maliens, ce rapatriement ne saurait servir d’une cause de guerre entre le Mali et l’Algérie comme l’auraient souhaité certains rapatriés en règle au moment de leurs arrestations dans ce pays frère et voisin. Donc, une fois que les nôtres seront au sains et saufs, c’est l’incident clos.

Mohamed BELLEM : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

TENUE SEXY ET CHICHA AU STATUT WHATSAPP: Un mariage avorté !

Une dame a été coupable de l'annulation du mariage de son frère. Pour cause, elle regardait le statut de la future mariée en présence de la belle-mère. Cette dernière a découvert sa future belle-fille habillée en tenue sexy et fumant de la chicha dans une boite de nuit de la place. 

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils