vendredi 3 décembre 2021
Accueil | Politique | Que faut-il espérer de nouveau?

Que faut-il espérer de nouveau?

 

Choguel Kokala Maiga a, depuis sa nomination, promis de présenter son Plan d’Action du Gouvernement (PAG) en espace de 6 semaines par rapport à son prédécesseur qui a fait 6 mois définitifs avant de montrer son Plan d’Action du Gouvernement devant le CNT. Il est attendu dès ce vendredi pour la présentation de son PAG pour éclaircir l’opinion publique nationale et internationale de la feuille de route de la transition.

Alors comme on le dit souvent, l’acte vaut mieux que la parole. Choguel nous a promis. Donc, « la promesse est une dette », selon un adage et surtout quand elle est prise par une personne digne de confiance. Aujourd’hui, nous avons une préoccupation face au déroulement de la transition qui est, de part en part, mis en question où nul ne sait ce qu’il adviendra exactement étant donné que la situation du pays n’est pas aussi stable. L’insécurité persiste et la paix sociale menacée, précisément du côté des Enseignants. Les réformes politiques et institutionnelles font débat, et  l’organisation des futures élections est critiquée.

Choguel, puisqu’il s’agit de lui, depuis sa nomination, témoignait à l’opinion publique nationale et internationale, la présentation de son Plan d’Action du Gouvernement (PAG) en espace de 6 semaines par rapport à son prédécesseur qui a consommé 6 grands mois avant d’officialiser le sien. Alors, le Premier ministre Maïga est attendu et écouté ce vendredi devant le CNT et l’ensemble des acteurs d’ici et d’ailleurs, pour présenter son PAG 2021-2022 qu’Assimi a noté dans un communiqué urgent. En effet, il (Choguel), face à l’assemblée du CNT  éclaircira l’opinion nationale et internationale sur l’action du gouvernement de la transition sur le délai imparti notamment, l’organisation des futures élections attendue par la classe politique et d’autres mesures prises par Assimi et ses hommes. D’autant plus que la classe politique s’est immédiatement rencontrée lundi dernier pour une probable prorogation de la transition, suivant ainsi l’arbitrage du Cherif de Nioro qui est pour rallongement, il y’a quelques jours. Et aussi, « les 18 mois sont insoutenables (…), si le peuple décide de prolonger le délai, ça se fera » dixit Jeamille Bittar, porte-parole du M5-RFP sur le journal Radio Baoulé. En tout cas, la voie est donnée à Choguel pour nous allumer la situation.

À suivre…

Lassana Sow LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Affaire des ristournes détournées des cotonculteurs: Bakary Togola et ses coaccusés attendent désormais une réparation    

   Bakary Togola, le grand paysan, et ses co-accusés sont désormais libres  comme le vent …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils