lundi 6 décembre 2021
Accueil | Important | protection civile 2016 au Mali : -14.972 interventions, 938 morts -21.389 blessés -12.343 accidents de la circulation

protection civile 2016 au Mali : -14.972 interventions, 938 morts -21.389 blessés -12.343 accidents de la circulation

Notre pays, à l’instar de la communauté internationale, a célébrée la journée mondiale de la protection civile, hier, mercredi 1er mars, dans la zone ACI 2000. La cérémonie officielle était placée sous la haute présidence du Ministre de la Sécurité et la Protection civile, le Général Salif Traoré, entouré du Directeur Général de la Protection civile, le Colonel Seydou Doumbia, et de plusieurs Hauts cadres des services de sécurité et de protection civile. Cette année, le thème retenu s’intitulait: «Ensemble avec la protection civile face aux catastrophes».

 

De nos jours, nul n’ignore le rôle que jouent les agents de la protection civile en faveur des personnes en détresse ou situation catastrophique. Le service des secouristes ou des Sapeurs pompiers déploie quotidiennement d’énormes efforts   pour assurer la sauvegarde des personnes et de leurs biens et la protection de l’environnement.

Donc, le thème de cette année, conformément aux objectifs de l’Organisation internationale de la protection civile, est «Ensemble avec la protection civile face aux catastrophes» est un thème évocateur en soi.

En effet, nul n’est à l’abri des catastrophes et nul ne peut y faire face tout seul et de manière efficace. Ce qui prouve que l’intervention des services de la protection civile devient de plus en plus indispensable. Cela, même dans nos campagnes maintenant.

En outre, les résultats de plusieurs années de développement peuvent être anéantis dans un laps de temps par une catastrophe majeure. A cause de ces phénomènes, l’intégrité physique des personnes, l’environnement, l’équité sociale et l’efficience économique sont durement touchés. La réduction des risques et catastrophes vise à diminuer la vulnérabilité des populations en les préparant mieux aux menaces, par la prévention et l’atténuation des causes et impacts des catastrophes. L’objectif visé pour les services de protection civile est de travailler en amont des menaces afin qu’il y ait moins de victimes et moins de dégâts matériels. La célébration de la journée mondiale de la protection civile donne également l’occasion d’apprécier les réalisations effectuées et de savoir comment se projeter à l’avenir.

Côté réalisations, elles portent surtout le renforcement des effectifs des ressources humaines. Sur ce plan, l’on notera qu’au Mali il y a eu en 2016 le recrutement et la formation de 500 élèves sapeurs pompiers. Ils sont aujourd’hui en stages probatoires dans les unités opérationnelles. Il y a eu aussi des programmes de formation continue pour 977 fonctionnaires à l’école nationale de la protection civile de Bamako, etc.

Concernant le volet équipements, il y a eu l’acquisition de 24 véhicules (toutes catégories confondues), des ambulances, des véhicules incendie, des camions de transport du personnel et du matériel, etc.

Sur le stratégique du maillage du territoire national, il s’avère que la protection civile est aujourd’hui représentée dans toutes les capitales régionales du Mali. Cela, de Taoudéni à Kayes, en passant par Kidal, Gao, Ménaka, Mopti, Ségou, Sikasso, Koulikoro et le District de Bamako. Dans le domaine de l’amélioration du cadre législatif et réglementaire, il est à noter avec satisfaction l’adoption de nombreux textes importants parmi lesquels le décret fixant l’organisation et les modalités de fonctionnement de la Direction Générale de la protection civile ; le décret fixant les dispositions applicables aux différents corps de fonctionnaires de la protection civile ; le décret fixant le cadre organique de la protection civile  et le document sur le Schéma national d’analyse et de couverture des Risques (SNACR).

En effet, souligne le DG de la protection civile, les unités ont effectué, en 2016, 14.972 interventions au cours desquelles ont été enregistrés 938 morts et 21.389 blessés avec une prédominance des accidents de la circulation évalués à 12.343 cas. « Nous constatons une croissante du nombre de nos interventions, due surtout à notre plus grande mobilité et aux sollicitations de plus en plus nombreuses de nos unités », souligne le Colonel Seydou Doumbia. Et il ajoute : «Nous ne saurons également passer sous silence l’appui décisif et multiforme de tous les partenaires. La gratitude à la coopération française pour la confiance placée en la protection civile du Mali pour la désignation à la tête du nouveau programme APCAO qui va regrouper les services de la protection de 9 pays de la Sous-région».

La célébration de cette journée mondiale de la protection civile a été couplée, cette année, à la cérémonie de sortie de 16 Administrateurs promus au Grade de commandant sapeur pompier.

Mohamed BELLEM : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Vente de fausses attestations de licence à USJPB: Deux membres du réseau aux arrêts 

    Dans l’affaire de la vente de fausses attestations de licence, deux membres du …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils