dimanche 3 juillet 2022
Accueil | Politique | PROROGATION DE LA TRANSITION A 24 MOIS: Ce qu’en pensent les Maliens 

PROROGATION DE LA TRANSITION A 24 MOIS: Ce qu’en pensent les Maliens 

 

 

Le président de la transition, le colonel Assimi Goïta, a fixé la prorogation du délai de la transition à 24 mois. Ce délai est rentré en vigueur à partir du 26 mars  2022 dernier conformément à l’article 22 de la loi N°2022-001 du 25 février 2022 portant révision de la Charte de la transition. Certains Maliens ont jugé ce délai trop court et d’autres l’ont apprécié afin qu’on puisse s’entendre avec la Communauté internationale. 

Dorénavant, la durée de la prorogation de la transition est connue de tout le monde. Pour Alpha Traoré, comptable dans une microfinance sur place, ce délai de la prorogation de la transition est un peu court. ‘’ Les réformes annoncées par les autorités de la transition ne pourront pas toutes se tenir’’, a-t-il affirmé. Selon le comptable, le Mali est en train d’être mis sur les rails par le président de la transition et son Gouvernement.

Concernant la lutte contre le terrorisme, M. Traoré a apprécié beaucoup les autorités actuelles à cause de leurs efforts. Donc, ils doivent continuer pour neutraliser les terroristes afin de remettre le pouvoir aux politiques qui ont montré leurs limites dans la gestion du pays. ‘’ Cela fait plus de 30 ans que nous sommes en démocratie et la situation du pays sécuritaire se dégrade de jour en jour’’, a-t-il déploré.

Selon Youssouf Sangaré, ce délai est raisonnable vu les propositions de la Communauté internationale particulièrement la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). ‘’ Ce délai peut être accepté par les chefs d’État de la CEDEAO afin que les sanctions économiques et financières imposées contre le Mali depuis plusieurs mois puissent être levées’’, a-t-il souhaité. L’informaticien estime que le bras de fer entre le Mali et ses partenaires ne sert à rien parce que, dit-il, le peuple est affaibli par la pauvreté. ‘’ La priorité d’une transition, c’est de bien préparer les élections pour sortir avec la tête haute des affaires’’, a-t-il rappelé.

Certains ont apprécié cette prorogation de la transition et d’autres ne font plus confiance aux politiques.

D SANOGO LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

MASSACRE DES CIVILS À DIALLASSAGOU: La Minusma ouvre une enquête  

  La Minusma vient de déployer une mission d’établissement des faits au village du Diallassagou …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils