lundi 6 décembre 2021
Accueil | Important | Problèmes fonciers et agricoles à Ségou : Le cri du cœur du Collectif des Paysans de l’Office du Niger

Problèmes fonciers et agricoles à Ségou : Le cri du cœur du Collectif des Paysans de l’Office du Niger

Le jeudi 23 février dernier, à Kourouma, une localité non loin de Diabali, dans le cercle de Niono, les paysans de l’Office du Niger, regroupés en collectif, étaient fortement mobilisés à la faveur de la journée paysanne. C’était pour exprimer les difficultés qui entravent leurs activités agricoles. Le thème de la rencontre était : «Amélioration du coût de l’engrais et de la redevance en eau pour une souveraineté alimentaire totale». C’était une initiative du Collectif des paysans de l’Office du Niger, en collaboration avec le Réseau Afrique Europe Inter-acte, en présence du Directeur de la Radio de l’Office du Niger.

L’Office du Niger est un véritable pourvoyeur d’emplois et   constitue à la fois un moyen essentiel de promotion et de développement économique du Mali. Mais, il faut savoir que ce secteur ne peut s’épanouir sans les meilleures conditions de travail des paysans. Cependant,   à l’Office du Niger, les paysans sont aux abois depuis un certain temps. Et cela s’explique par la cherté du prix d’eau, d’engrais et des problèmes fonciers. C’est une situation pénible quand on voit que les paysans n’arrivent même pas à profiter de leurs activités.

En effet, cette journée paysanne avait pour objectif d’attirer l’attention des plus hautes autorités nationales sur les conditions de travail des paysans de l’Office du Niger. Il s’agissait aussi de restaurer la confiance et renforcer l’esprit de collaboration entre les paysans et la Direction de l’Office.

Pour la circonstance, la cérémonie a enregistré la présence de plusieurs Responsables de localités. Il s’agit, entre autres, des villages de Dogofri, Darsalam, Niono, Zantou, Marakabassi, Jando, Mamasibiriwèrè, Kourouma et Diabali.

Selon Karamoko Coulibaly, le Président du COPON, l’Agriculture est la principale activité à l’Office du Niger. Mais qu’il est regrettable du fait que les paysans de l’office n’arrivent pas à s’en sortir du tout à cause des dépenses trop élevées. Tour à tour, les Représentants de ces localités ont tous adressé leurs vifs remerciements au Réseau Afrique Europe Inter-acte pour son soutien indéfectible aux paysans de l’office du Niger.

Dans les différentes interventions, les paysans ont lancé un véritable cri du cœur à l’adresse de l’Etat malien et à la Direction Générale de l’Office du Niger. Tous demandent à ce les coûts soient revus. Concernant, surtout, ceux de la redevance de l’eau, des engrais dont la qualité aussi reste indésirable et la question foncière. «Nous nous réjouissons de la collaboration entre l’Afrique l’Europe Inter-acte et le Collectif des Paysans de l’Office du Niger, qui opte pour la défense des paysans », ont-ils déclaré.

Les femmes paysannes, elles aussi, n’ont pas manqué de mots pour évoquer leurs soucis. Des soucis qui pour nom, par exemple, l’insuffisance des terres pour leurs travaux de maraichage et les coûts exorbitants des intrants agricoles.

Par ailleurs, le Responsable du Réseau Afrique Europe Inter-acte a réaffirmé son engagement aux côtés des paysans de l’office.

En somme, la cette rencontre s’est terminée sur une note d’entière satisfaction, pour ne pas dire un pari gagné par les organisateurs. Un succès escompté qui s’expliquerait par la satisfaction affichée de chacun, mais aussi par la promesse du DG de la Radio de l’Office de transmettre le message à qui de droit. Toutefois, il a exhorté les pays à la cohésion et au sens élevé de la Responsabilité.

Abdoulaye Faman Coulibaly : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Vente de fausses attestations de licence à USJPB: Deux membres du réseau aux arrêts 

    Dans l’affaire de la vente de fausses attestations de licence, deux membres du …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils