mercredi 7 décembre 2022
Accueil | Portraits | PORTRAIT DE FEMMES CELEBRES AU MALI: Ce numéro est consacré à Keita Aminata Maiga

PORTRAIT DE FEMMES CELEBRES AU MALI: Ce numéro est consacré à Keita Aminata Maiga

 

 Militante, généreuse, une prou du développement de son pays, elle a consacré sa vie avec dévouement de servir son pays. Elle est l’une des femmes qui a pensée aux personnes vulnérables de son pays. Suivez le portrait de cette Dame en quelques lignes qui est court mais remarquable.

Ex première Dame du Mali du 4 septembre 2013 au 19 aout 2020, en tant qu’épouse de feu d’Ibrahim Boubacar Keita ex président qui démissionne à la suite d’une mutinerie et qui est décédé le 16 janvier 2022. Elle est originaire de la commune de Bourem, dans la région de Gao, au nord du Mali. Son père, Attacher Maiga, a été ministre sous le président Modibo Keita dans les années 1960, et sa sœur Mariama Suzanne Maiga est un médecin et une femme politique. Aminata a étudié à l’université de Nantes en France.  Au cours de son mandat de première dame, elle encourage l’amélioration des soins de santé, de l’éducation, du bien être des mères et des enfants, de l’environnement et des sports. Opposante au mariage des enfants, elle lance une campagne nationale en octobre 2015 pour mettre fin à cette pratique au Mali. Elle supervise le don de plus de 30 millions de FCFA d’équipements d’assainissements à la ville de Ségou, dans le cadre d’une campagne de nettoyage intitulée «  opération Ségou commune ». Des équipements d’assainissements supplémentaires ont également été donnés à la ville de Sikasso, sous la responsabilité de l’ex première dame. Au milieu des années 2010, l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’ouest en Guinée et au Libéria limitrophes constituait un risque majeur pour la santé publique au Mali. Aminata a alors lancé une campagne de sensibilisation au virus Ebola destinée aux écoliers et intitulée « Ecole contre Ebola », afin de prévenir la propagation éventuelle de la maladie. Le 11 octobre 2015, elle lance une campagne nationale intitulée « l’éducation des filles, un moyen d’éliminer le mariage précoce », afin de mettre terme à la pratique du mariage d’enfants au Mali. Elle dévoile cette initiative, soutenue par l’union africaine, lors d’une intervention publique dans la ville de konobougou. Lors du sommet Afrique-France 2017 organisé à Bamako, Aminata a organisé un événement destiné aux Premières dames africaines, afin de promouvoir les soins de santé en matière de reproduction pour les jeunes de toute l’Afrique. Elle est la présidente de l’association Agir, fondée en 1994 et devenue une organisation non gouvernementale en juin 2005. Elle siège également au comité national olympique et sportif du Mali depuis 2006. Mme Keïta Aminata Maiga est une brave femme qui a su donner un sens positif à son ONG ‘’Agir’’. Pour ce faire, elle s’est engagée depuis plusieurs années à améliorer le cadre de vie des populations et poursuivre la recherche permanente d’un environnement meilleur pour le plus grand bonheur des Maliens. Elle était connue également sur le terrain de l’humanitaire pour avoir donné le sourire aux couches les plus démunies. Toujours à travers son ONG Agir. Aminata ne s’est jamais réellement mêlée à la vie politique, se contentant d’apparaitre aux côtés de son époux, Ibrahim Boubacar Keïta, lors des représentations officielles. Mais elle était très active, ne se cache pas derrière les actions de son mari, elle s’est dédiée aux populations démunies en agissant à travers son ONG Agir ce qui cadre parfaitement avec le programme présidentiel, ‘’Le Mali d’abord’’ notamment dans un de ses axes intitulés ‘’ Pour le bonheur des Maliens’’. En effet, l’ex première dame a été vue sur de nombreux chantiers durant les cinq dernières années, s’engageant dans des actions qui entrent en droite ligne de ses trois domaines de prédilection : l’éducation, l’environnement et le sport. Mme Keïta Aminata ne manque pas d’occasions pour laisser parler son cœur. Pour ceux qui la côtoyaient, c’est une dame généreuse mais exigeante. Un geste de générosité que les filles de Bamako et de Ségou n’oublieront jamais. Faut-il se rappeler, l’ex première dame a inauguré le centre de formation des filles, Mme Attacher Jeannette Haidara de Bamako et le centre de formation des filles, Mme Sissoko Aoua Travélé, de Ségou. D’autres projets de l’ex première dame étaient en cours de réalisation. Agir pour un mieux etre de l’enfant par la scolarisation, c’est également l’un des combats auquel se livrait l’ex première dame en dotant les établissements publics de divers équipements. Le groupe scolaire de Lassa, en commune IV de Bamako, a ainsi bénéficié de son aide. Un ‘’Care-Canter’’, une première expérience au Mali et en Afrique de l’ouest, est un centre de santé multifonctionnel d’une valeur de 55 millions de FCFA et totalement financé par l’ONG Agir. Au-delà des frontières du Mali, elle est membre de l’organisation des premières dames d’Afrique contre le VIH/SIDA. Créée en 2002, l’organisation plaide et mobilise des ressources humaines et financières dans la lutte contre le VIH. Depuis, grâce à leurs actions au quotidien, les premières dames d’Afrique ont contribué aux progrès significatifs dans la réponse continentale à la pandémie du Sida et à la diminution du nombre de nouvelles infections au VIH.  Et pour plus de résultats, Aminata et ses sœurs d’Afrique se sont réengagées à mettre fin au Sida, d’ici 2030. Les défis sont immenses et les moyens limités, mais Aminata veut toujours se battre pour sa Patrie. Sa passion pour la santé, l’éducation, l’environnement, le sport…conduit cette dame sur tous les fronts. En aout 2020, son mari est déposé par un coup d’Etat. Il part alors pour les Emirat d’Abou Dabi. Accompagné de son épouse, il revient au Mali en octobre de même année.

Oumou Sissoko ALTERNANCE

Djibril Coulibaly

Voir aussi

PORTRAIT DE FEMMES CELEBRES AU MALI: Ce numéro est consacré à Mme Sanogo Aminata Mallé

  Femme de droit, Magistrat de garde exceptionnel et ancienne ministre de la justice. Elle …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils