dimanche 17 octobre 2021
Accueil | Politique | Pôle Politique du Consensus (PPC) : La nouvelle trouvaille de Jeamille Bittar !

Pôle Politique du Consensus (PPC) : La nouvelle trouvaille de Jeamille Bittar !

Avant-hier samedi 21 avril, s’est déroulé à la Maison des Aînés le lancement officiel du nouveau pôle politique dénommé ‘’Pôle Politique du Consensus’’ (PPC). Ce nouveau pôle politique ne se réclame ni de la majorité, ni de l’opposition et ni du centre et met le Mali au centre de tout. Une occasion pour son président, Jeamile Bittar non moins président de MC-ATT de faire le point sur la vision du pôle par rapport à la gestion du Mali.
La cérémonie de lancement du ‘’Pôle Politique du Consensus’’ a vu la présence des représentants des différentes sensibilités de la classe politique malienne. Notamment le président de la majorité présidentielle Dr Bokary Tréta, le représentant du chef de file de l’opposition Iba N’diaye, le président de l’ADP-Maliba Alou Boubacar Diallo, des représentants d’autres partis amis et de certains mouvements de la société civile.
Les actions de ce nouveau pôle politique sont soutenues par MC-ATT, qui considère le consensus comme un facteur de stabilité politique et sociale et régulateur de la vie économique.
Le président du PPC dans son intervention dira que son pôle a pour orientation, d’éclairer le champ politique pour gagner le pari d’une gouvernance axée sur le consensus dans un pays aujourd’hui meurtri, exposé aux divisions et qui tant à se déliter peu à peu. Pour dire que le PPC n’est ni avec la majorité, ni avec l’opposition et ni avec le centre, qu’il reste chacun dans son choix. « Nous prônons la gestion consensuelle du pouvoir » a déclaré le président.
Selon lui, notre pays traverse une crise sans précédent, cela dans les aspects de la vie de la nation, et que les fondements de l’édifice sont mêmes menacés, les valeurs dépréciées, le repères absents, la relève de plus en plus compromise et l’horizon obstrué dangereusement. Selon toujours Jeamille Bittar tout de notre système social, de notre politique de santé, de la justice, du travail, de l’économie, de l’administration, de la gouvernance jusqu’à l’éducation de nos enfants ainsi que de nos valeurs propres, demeure préoccupant et inquiétant.
Pour lui, la proposition du PPC est de favoriser une alliance politique solide et de prendre position pour les échéances électorales à venir. En d’autres termes il s’agit de retrouver les repères, de surseoir aux ambitions personnelles dans le noble but de mener ensemble la seule bataille qui vaille.
Parlant de la crise sécuritaire que le Mali traverse de nos jours, il dira que la crise sécuritaire étend ses tentacules partout sur l’entendu du territoire national, rendant du coup la cohabitation problématique entre les populations. D’où une situation et de mal vivre dans tous les compartiments du pays.
Le président Bittar a profité de l’occasion pour lancer un cri de cœur en faveur d’un rassemblement national pour le Mali.
Par Jean Joseph Konaté LE SURSAUT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Paris et Bamako à couteaux tirés: Choguel jouerait à un jeu politiquement dangereux ?    

  De son intervention à la tribune des Nations-Unies en septembre à ses récentes déclarations …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils