lundi 29 novembre 2021
Accueil | Politique | Paris et Bamako à couteaux tirés: Choguel jouerait à un jeu politiquement dangereux ?    

Paris et Bamako à couteaux tirés: Choguel jouerait à un jeu politiquement dangereux ?    

 

De son intervention à la tribune des Nations-Unies en septembre à ses récentes déclarations sur les affaires de la France au Mali, le Premier ministre, M. Choguel Kokalla Maïga, mettrait de l’huile sur le feu en s’attaquant ouvertement à Paris. À cela, le chef du gouvernement malien jouerait probablement à un jeu politiquement dangereux.  

A couteaux tirés depuis l’intervention à la tribune des Nations-Unies du Premier ministre malien, Dr. Choguel Kokalla Maïga, la relation entre le Mali et France ne serait pas au beau fixe. Le ton monte entre eux depuis de nombreux jours. Dr. Choguel a accusé Paris ‘’d’abandon en plein vol’’ lors de la 76e assemblée générale des Nations-Unies le 25 septembre 2021, déclaration qui a provoqué de sérieuses tensions entre les deux pays. De plus, on note les sorties du Premier ministre malien à Genève, où il précisait que : « Arrivée à Kidal, la France a interdit à l’armée malienne de rentrer dans la cité. Elle a créé une enclave. Ils ont des groupes armés qui sont entrainés par des officiers français, nous en avons les preuves », a fait savoir le Premier ministre malien lors de son séjour dans le cadre de la journée mondiale du coton. Au regard de toutes ces sorties, le chef du gouvernement jouerait à un jeu politique très dangereux.  Pas seulement pour lui, mais aussi pour le Mali. À titre de rappel, la France avait entrepris une réorganisation de ses forces présentes au Sahel sans au préalable prévenir, selon les dires de Choguel, surtout les troupes du nord du Mali. Ce qui a provoqué, et expliquerait certains agissements de l’ex-puissance coloniale de notre pays, qui ne serait visiblement pas prêt à abandonner son esprit paternaliste. Cela dure depuis plusieurs années, où notre indépendance n’est pas une indépendance vraie, comme le soulignent souvent nos compatriotes africains panafricanistes. Ainsi, la France prévoyait de diminuer ses effectifs dans la région du nord. Et le sujet Wagner, avec qui le Mali serait en discussion, ou aurait même convenu avec cette force privée de défense russe, d’un contrat. La France continue de monter le ton.

Moriba DIAWARA  LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Plus de 70 millions FCFA croqués à l’OPV: Le DG entre pourboire et « pour manger »

L’Office de Protection des Végétaux (OPV) est malade. Malade de ses fonds qui ne cessent …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils