lundi 9 décembre 2019
Accueil | Politique | Paix et Sécurité au Mali: La MINUSMA annonce des avancées dans la mise en œuvre de l’Accord

Paix et Sécurité au Mali: La MINUSMA annonce des avancées dans la mise en œuvre de l’Accord

 

 


La mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale au Mali issu du processus d’Alger connaît des avancées notoires. C’est ce qui ressort du dernier Rapport trimestriel de la Mission Intégrée des Nations Unies au Mali (MINUSMA) sur la situation dans le pays. Selon le Chef de cette mission onusienne de paix au Mali, ces avancées sont signalées au niveau de quelques points, dont les mesures de défense et  de sécurité prévues dans l’Accord, l’accélération du processus de désarmement, démobilisation et réintégration et la création de la zone de développement économique des Régions du Nord. Le document en question a été présenté au Secrétaire Général de l’ONU cette semaine.
« Au titre de ces avancées, l’on peut citer la promulgation, en juillet dernier, de la loi d’Entente nationale et de la loi établissant les principes fondamentaux de la création, de l’organisation et du contrôle de la zone de développement des régions du nord, laquelle pose les bases de la relance du développement au niveau local », a déclaré Mahamad Saley Annadif devant les membres du Conseil de Sécurité de l’ONU.
Dans ce document de la MINUSMA, il ressort de cela que le pourcentage d’Administrateurs civils présents sur leurs lieux d’affectation au Nord et au Centre du Mali est passé de 31% à 27% (soit 67 % pour les gouverneurs, 53% pour les Préfets et 17% pour les Sous-préfets. «Des résultats dus à l’insécurité», précise-t-on dans le Rapport.
Cependant, dans ledit document, il est mentionné que le transfert des fonds aux Autorités locales reste un défi majeur. Cela, en raison de l’absence des services bancaires et financiers dans le Nord du Mali. Selon le Rapport, au 28 juin, 21% du Budget de l’État avait été alloué aux Collectivités locales, alors que, d’après l’Accord, elles auraient dû recevoir 30% des recettes de l’État avant décembre 2018.
Par ailleurs, la MINUSMA dit continuer d’apporter un appui logistique et technique à la Commission Vérité, Justice et Réconciliation. Selon le Rapport, à la date du 5 septembre, la Commission onusienne avait reçu 14.191 témoignages, dont 6253 de femmes (44%) et 643 d’enfants (moins de 1%) y compris. Les audiences publiques devraient commencer en décembre. La mission annonce aussi dans ce document trimestriel sur la situation qu’elle a intensifié sa collaboration avec les principales parties prenantes gouvernementales pour l’élaboration d’un plan d’action pour le Centre fondé sur le Plan de sécurisation intégrée des Régions du Centre.
Cependant, ce Rapport de la MINUSMA est sorti quelques jours seulement après l’attaque contre des positions occupées par  l’Armée malienne à Boulkessy et Mondoro dans le centre du pays. Des attaques simultanées qui ont fait près de 40 morts, selon des sources officielles.
A. Haïdara LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Affaire BIM-sa /PAYME: Vers le bout du tunnel pour le Promoteur  

Promoteur du nom d’Ibrahim Kanté est un jeune entrepreneur malien exerçant dans le domaine de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils