dimanche 19 septembre 2021
Accueil | Important | Mobilisation contre l’accord de réadmission entre l’union européenne et l’Afrique : Le réseau InterAct-Mali s’implique

Mobilisation contre l’accord de réadmission entre l’union européenne et l’Afrique : Le réseau InterAct-Mali s’implique

Le réseau-InterAct Mali s’implique à travers un meeting le 21 Janvier 2017 au terrain de football de FC Badjan contre la prétendue signature de l’accord de réadmission entre le gouvernement du Mali et l’Europe,. La cérémonie a enregistré la présence du président du réseau InterAct Mali M. Allassane Dicko, de celui des présidents des différentes associations de défense des immigrés au Mali et les partenaires européens.
Créé en 2009 le réseau Afrique-Europe InterAct, regroupe plusieurs pays d’Afrique mais aussi d’Europe. L’objectif de ce réseau vise à soutenir les réfugiés, les migrants mais aussi trouver un développement
Le Réseau Afrique Europe interAct Mali après avoir mené plusieurs activités à l’intérieur du Mali comme à l’extérieur s’est réuni à ce jour au cours d’un meeting pour dénoncer contre toutes formes de laisser-passer d’expulsion, contre les conditionnalités migratoires de l’aide au développement ; contre les clauses de réadmissions inclues dans les conventions et accords de coopérations au développement entre l’UE et Afrique.
M.Allassane Dicko dira que cette rencontre permettra également de sensibiliser et d’informer la population malienne par rapport aux vécus des migrants, mais aussi de faire pression au gouvernement afin qu’ils puissent aider les migrants à avoir une bonne condition de vie dans leurs pays d’accueil et non de les faire retourner sans leur consentement. Selon lui, le peuple malien ne va plus se laisser manipuler par les autorités au profit des occidentaux.
Seydou Coulibaly président de l’association pour la défense des droits des immigrés, membre du réseau InterAct. Il soulignera que, l’apport des immigrés à l’économie malienne n’est plus à démontrer. Selon, les statistiques en 2016, les immigrés ont envoyé 874 milliards Fcfa à travers les moyens de transferts électroniques, banques et autres légales, sans compter celui des moyens traditionnels. Selon lui, la région s’est développée grâce à l’appui des immigrés à travers la construction des hôpitaux, des écoles, des mosquées des centres de spectacle, des routes etc.
Il dira que l’objectif principal de l’Union Européenne est de mettre fin à l’apport des immigrés au Mali, cela à travers le fameux accord de réadmission. Pour lui, il est inadmissible de signer cet accord car le 21 Septembre dernier une délégation du réseau InterAct Mali a participé à une réunion à la réunion à Tanséy au Maroc qui regroupe plus de 17 pays occidentaux. L’objectif de cette réunion était de discuter sur la défense des droits des immigrés. Au cours de la rencontre les pays occidentaux représentés ont demandé l’ouverture de la libre circulation entre leurs pays et les immigrés. L’objectif de ce fameux accord de réadmission est de continuer l’esclavage sur une autre forme.
Au cours de ce meeting plusieurs témoignages ont été faits d’où les deux nouvellement rapatriés d’Allemagne à la personne de Amadou Bah et Mahamadou Dramé. Pour eux, si le gouvernement dit qu’il n’a pas signé l’accord de réadmission, force est de constater que l’application a déjà commencé à travers leurs rapatriements avec un laisser passer, signé par l’ambassadeur malien.
Par ailleurs l’assistance se mobilise à tout faire pour que leurs frères Amadou et Mahamadou retournent en Allemagne. Le réseau peut compter sur leurs militants et la population malienne à mettre fin à toutes formes d’injustice à l’égard des immigrés.
lecombat.fr

Djibril Coulibaly

Voir aussi

JUSTICE MILITAIRE: Les professionnels du droit en conclave pour un nouveau code militaire  

  Un atelier de réflexion et de cadrage du processus de relecture du code de …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils