samedi 6 mars 2021
Accueil | Société | Mauvaise posture des jeunes d’aujourd’hui : Un grand bouleversement de nos mœurs

Mauvaise posture des jeunes d’aujourd’hui : Un grand bouleversement de nos mœurs

L’habillement qui est censé, depuis l’aube des temps, permettre  à l’être humain de couvrir décemment son corps afin de se faire respecter en  évitant toute dépravation des mœurs n’est plus en vigueur. De nos jours, l’absence de l’éthique et de la morale quant à la posture des jeunes filles/garçons en matière d’habillement n’est plus à démontrer.

Aujourd’hui, il suffit de faire un clin d’œil que ce soit dans nos familles, nos  quartiers, nos rues et pire nos lieux de rassemblements, nos écoles, pour constater que nos tendances, nos valeurs sociétales sont en train de disparaitre à petit feu. Tous  les jeunes veulent être ce qu’ils appellent  à la mode, civilisés. Une des raisons pour lesquelles ils exposent leurs corps à moitié nus sous l’influence des images de l’Occident. Si, autrefois, les jeunes filles venant des grandes familles nobles se respectaient et leurs styles vestimentaires étaient bien corrects et dignes, ceci n’est pratiquement plus le cas de nos jours puisque la nudité n’est plus un crime d’autant plus que chacun a son  propre style faisant  l’harmonie entre l’habit et les parties du corps (dos, seins, nombril, les cuisses) aux yeux de tous. Est-ce la faute des parents ?  Cela est irréfutable en ce temps où les parents démissionnent par rapport à l’éducation de leurs familles. Il n’est plus un secret pour personne aujourd’hui  que les choses ont tendance à se basculer désagréablement. Ceux qui étaient des éducateurs se transforment en spectateurs et l’objet qu’est l’enfant évolue selon ses désirs sans aucune pression parentale. Face à cette situation, ils sont libres de mener leur vie comme bon leur semble. «Il y a même des parents qui contribuent à la dépravation de nos mœurs en achetant   ces habits indécents à leurs enfants», nous confie une vieille dame.

À Bamako et dans nos capitales régionales, des jeunes filles et garçons  à l’état nu circulant de gauche à droite sans complexe ne sont plus démontrés. C’est singulièrement le cas de nos futures mamans, les jeunes filles, qui est plus inquiétant. Les seins, les fesses, le dos, les cuisses ; bref, les parties sensibles ne sont plus,  selon un crieur public, un tabou. Et le hic est qu’il n’ y a plus de différence entre un habit à porter la nuit et celui pour la journée.

Alors qu’avant l’habillement des filles étaient à l’honneur et elles avaient même peur de se montrer à moitié nues ; car, aucun homme n’oserait les épouser. Par contre, de nos jours, l’éducation est bafouée. Nous apercevons toutes sortes de styles vestimentaires voulant imiter certaines célébrités musicales, de  feuilletons,  etc. Chose qu’on devrait savoir est que  nous n’avons pas la même Histoire, la même Culture ni la même morale que l’Occident. «C’est vrai. Notre style vestimentaire  est provocateur et sensible aux yeux des hommes. Mais c’est certains de ces hommes aussi qui nous conseillent de nous habiller ou paraître ainsi pour être présentables», réplique une interlocutrice bamakoise, une jeune fille d’une vingtaine d’années. Et  rajouta, que le phénomène est dû aussi au simple fait que, dans toutes les familles d’aujourd’hui, tout le monde est  accroc aux  feuilletons, aux chaines musicales, etc.

Marie Claire Dakono, Stagiaire : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Flambée du prix des denrées alimentaires : Entre contestation et ignorance de fait !    

Cela fait des semaines maintenant que le prix de certaines denrées alimentaires connait une véritable …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils