dimanche 17 octobre 2021
Accueil | Politique | L’Union Européenne réagit sur l’affaire de mercenaires russes: L’engagement de Wagner au Mali affecterait « sérieusement la relation’’, avertit Josep Borrell 

L’Union Européenne réagit sur l’affaire de mercenaires russes: L’engagement de Wagner au Mali affecterait « sérieusement la relation’’, avertit Josep Borrell 

 

 

 

Une implication du groupe privé russe Wagner au Mali affecterait « sérieusement » les relations entre l’Union européenne et Bamako, a averti lundi le chef de la diplomatie européenne. Celui-ci a tenu ces propos en marge del’Assemblée générale des Nations-Unies à New York. 

« Il semble que les autorités de transition discutent de la possibilité – autant que je sache, aucune décision n’a encore été prise – d’inviter le groupe Wagner à opérer dans le pays », a déclaré Josep Borrell en marge de l’Assemblée générale des Nations-Unies à New York. « Nous savons bien comment ce groupe se comporte dans différentes parties du monde », a-t-il poursuivi, en référence notamment aux exactions dont il est accusé en Centrafrique. « Cela affecterait sérieusement la relation entre l’UE et le Mali », a-t-il martelé. L’UE rejoint ainsi une inquiétude déjà exprimée par la France et l’Allemagne. Rappelons que Paris et Berlin ont prévenu qu’un recours à Wagner pour former les forces armées maliennes et assurer la protection des dirigeants remettrait en cause leur engagement militaire au Mali. L’ONU, qui dispose de quelque 15.000 Casques bleus au Mali, a souligné que tout partenariat d’un gouvernement avec des forces militaires étrangères devrait respecter les droits humains.

La ministre française des Armées, Florence Parly, a affirmé lundi à Bamako la détermination de Paris à poursuivre son engagement, sans obtenir d’assurances du gouvernement dominé par les militaires sur une éventuelle coopération avec le groupe Wagner. Son homologue malien, le colonel Sadio Camara, a affirmé que la réduction de la présence française au Mali « obligeait à tout envisager pour sécuriser le pays ». Dans l’entourage du ministre malien de la Défense, des sources, selon l’AFP, confirment « qu’aucun acte n’a été posé avec Wagner ».

En marche de la fête de l’indépendance célébrée hier, mercredi 22 septembre 2021, un rassemblement des jeunes à la place de l’Indépendance à Bamako suite à l’appel du mouvement Yéréwolo “Debout sur les Ramparts’’ a exigé une fois encore, comme l’année dernière, le départ de l’armée française du Mali.

Bourama Keïta LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Paris et Bamako à couteaux tirés: Choguel jouerait à un jeu politiquement dangereux ?    

  De son intervention à la tribune des Nations-Unies en septembre à ses récentes déclarations …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils