dimanche 19 septembre 2021
Accueil | Politique | L’ULTIMATUM DONNE PAR COLONEL ASSIMI GOÏTA PORTE SES EFFETS: Le Commandant de la FORSAT, Oumar Samake, est détenu au Camp I depuis hier  

L’ULTIMATUM DONNE PAR COLONEL ASSIMI GOÏTA PORTE SES EFFETS: Le Commandant de la FORSAT, Oumar Samake, est détenu au Camp I depuis hier  

Oumar Samaké, officier de police et commandant de l’unité Forces Anti-terroriste (FORSAT), est retourné en prison. Mais cette fois-ci au lieu de la Maison Centrale de Bamako (MCA), il se retrouve à la prison du camp I de la gendarmerie, selon les informations parvenues à notre Rédaction. Il a été mis sous mandat de dépôt dans l’affaire des tueries des 10, 11 et 12 août 2020 sous le régime d’Ibrahim Boubacar Keïta.   

 

Oumar Samaké, commandant de la FORSAT, est entre les murs de la prison du camp1 de la gendarmerie de Bamako.  Après l’ultimatum de 48 heures donné par le chef suprême des armées, Colonel Assimi Goïta, l’homme s’est rendu de lui-même. Son lieu de détention a été changé après son retrait, le vendredi dernier dans l’après-midi par les policiers, de la Maison Centrale de Bamako.

À la suite d’une réunion entre le ministre de la Sécurité et la synergie des syndicats de la police, le commissaire divisionnaire Oumar Samaké hier matin, il a été demandé au commandant de retourner en prison et c’est le camp 1 de la gendarmerie qui a été choisi.

Dans cette affaire, les syndicats de la police dénoncent une justice sélective. Malgré cette insurrection de la corporation de police, les autorités transitoires n’ont pas réagi à chaud. Assimi Goïta, président de la transition, selon le journal ‘’ Le Procès-Verbal’’, avait donné la deadline au commandant de la FORSAT afin qu’il retourne dans sa cellule de prison. D’après un gardien de prison du camp1 de la gendarmerie, le commissaire divisionnaire Oumar Samaké s’est présenté ce lundi matin au camp1 et a été mis aux arrêts et emprisonné sur place. Le constant est que le lieu de détention du commandant a changé. De la MCA, il s’est présenté au Camp 1 où il séjourne présentement. Pourquoi ? Qu’est-ce qui a été dit par les autorités lorsqu’il passait tout bonnement 48 heures en liberté alors que le commissaire divisionnaire est mis sous mandat de dépôt ? Les autorités de la Maison Centrale d’Arrêt ont-elles peur d’un nouveau forcing des policiers ? Les raisons sur le changement de détention du commandant de la FORSAT/Police seront connues dans les jours à venir et la lumière sera faite sur cette affaire. Selon nos informations, les syndicats de police doivent se réunir aujourd’hui.

Wait and see

D Sanogo        LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

JUSTICE MILITAIRE: Les professionnels du droit en conclave pour un nouveau code militaire  

  Un atelier de réflexion et de cadrage du processus de relecture du code de …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils