lundi 6 décembre 2021
Accueil | Important | Les retombées du Sommet ?

Les retombées du Sommet ?

En ce qui concerne les relations dans le cadre de la coopération entre les pays africains et la France, le Sommet aura contribué à son renforcement, principalement sur les axes de la Paix, de la sécurité, du développement et de la coopération économique. En outre, la rencontre de Bamako, a permis une meilleure compréhension des positions de l’Afrique sur les grands enjeux politiques internationaux, car, la France aidant à relayer ces positions au niveau des instances européennes ou multilatérales comme l’ONU et l’union européenne. Le Sommet aura aussi permis à la France d’atteindre les objectifs stratégiques de ses engagements en Afrique et formuler des réponses aux attentes de la jeunesse sur les questions du chômage, de la mobilité (émigration). Dans ce cadre, il a été procédé à une évaluation des recommandations du Sommet Afrique France de 2005 qui avait placé la jeunesse africaine au cœur des débats.

Les retombées pour le Mali sont de divers ordres
Ainsi, sur le plan politique, le Sommet aura contribué à conforter l’image du Mali au plan international en donnant une perception positive du pays après les épreuves traversées. Au plan interne, on peut dire que le Sommet a créé les conditions du renforcement de la réconciliation et de la synergie d’action entre les forces politiques autour d’un même objectif qui est d‘avoir réussi l’organisation de la rencontre.
Sur le plan économique, la rencontre de Bamako aura favorisé les investissements directs étrangers mais également l’investissement public dans le cadre des travaux de réalisation des infrastructures nécessaires pour la tenue du Sommet ;
Sur le plan local, l’économie aura été impactée par les opportunités pour les activités génératrices de revenu pour les femmes, les jeunes et surtout des artisans.
Sur le plan social, avec la création de nombreux emplois dans différentes branches d’activité comme les services (tourisme, hôtellerie restauration, l’artisanat, le transport, l’assainissement) en relation avec l’impulsion donnée au plan économique ;
Sur le plan comportemental, avec la mise en œuvre des projets structurant la stratégie de mobilisation sociale élaborée par le Comité national d’organisation du Sommet, qui aura entrainé un changement de comportement des populations, notamment dans le domaine de l’assainissement du cadre de vie.
DT INFO SEPT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Sommet de la CEDEAO du 12 décembre: Va-t-il accoucher de nouvelles sanctions ?  

     Après avoir interdit de voyager à plus de 140 personnalités dans le pays, excepté …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils