dimanche 17 octobre 2021
Accueil | Oeil du combattant | Les caniveaux bourrés d’ordures à travers la ville de Bamako

Les caniveaux bourrés d’ordures à travers la ville de Bamako

La grande pluie du dimanche soir et du lundi matin qui s’est abattue en Communes I et II du District de Bamako a causé des dégâts énormes au niveau du pont situé entre les quartiers de Sikoroni et de L’Hippodrome II. Pire encore, la route de N’Golonina menant vers le Rond point de l’Hôtel de l’Amitié, faute du curage des caniveaux à ce niveau, les eaux  ont fortement débordé au point de faire des dégâts.

En ces endroits comme dans plusieurs autres points stratégiques de la ville de Bamako, les caniveaux sont remplis d’ordures de toutes sortes, empêchant, du coup, les eaux de ruissellement de circuler ; d’où des débordements des eaux, jusque dans des concessions riveraines. Dans les quartiers de L’Hippodrome, Bagadadji, Niarela et N’Golonina, sis au centre-ville de Bamako, on a assisté après cette première pluie à des chaines de débordements des eaux de ruissellement emportant les ordures, tout le long de leur passage, jusque dans les caniveaux qui ne sont, malheureusement, pas capables de contenir ces eaux pluviales. Ils   débordent  pour envahir les rues et les maisons à usage d’habitation. Les populations riveraines de ces caniveaux aussi bien que les autorités communales et administratives doivent s’investir à curer les caniveaux relevant de leurs circonscriptions sinon il y a déjà un sérieux risque d’inondations qui, comme en 2013, n’est pas à écarter.

Le fouineur

Rédaction

Voir aussi

Un jeune froidement assassiné à ATTbougou  

  Un jeune garçon a été assassiné lundi matin au quartier Attbougou logements sociaux dans …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils