mardi 15 juin 2021
Accueil | Oeil du combattant | L’échangeur du « Pont des martyrs », un danger permanent

L’échangeur du « Pont des martyrs », un danger permanent

Une fois la nuit tombée, l’échangeur surplombant l’entrée du pont martyr baigne dans le noir. En fait, il n’y a aucun lampadaire, aucun signe d’éclairage public tout le long de cet échangeur étalé dans les deux sens d’Est et Ouest. Il est pratiquement inimaginable qu’en amont de cet échangeur, vers le CICB, tout est de la lumière, mais qu’à l’entrée de l’échangeur les usagers plongent directement dans l’obscurité au point de ne rien distinguer tellement l’obscurité y est totale.

Cependant, l’échangeur dont il est question est situé juste à l’entrée du tout premier pont sur le fleuve Djoliba, au cœur de la ville de Bamako, d’une part, et, de l’autre, nous avons l’Ambassade de France avec la pyramide du souvenir à côté plus le monument des martyrs, tous des lieux et édifies marquant des endroits de souveraineté de notre pays. Ce sont des raisons assez suffisantes pour que cet endroit soit un des lieux publics les mieux éclairés de notre capitale. Mais hélas ! C’est bien le contraire.

Donc, les Maires et Madame le Gouverneur « démolisseur » de Bamako et toutes les autorités politiques et administratives compétentes sont fortement interpellées. Ce, pour redonner à la ville de Bamako, à travers cet échangeur, sa fameuse coquetterie d’antan.

Le fouineur

COULIBALY

Voir aussi

Grève de la centrale syndicale: Des services paralysés !

Débutée ce lundi, la grève de la centrale syndicale paralyse le pays dans son ensemble. …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils