mercredi 5 octobre 2022
Accueil | Education | «L’ART DU PROTOCOLE» DE MATHIAS DIARRA: Un ouvrage didactique pour guider les nouvelles générations

«L’ART DU PROTOCOLE» DE MATHIAS DIARRA: Un ouvrage didactique pour guider les nouvelles générations

 

 

Après quarante ans de service dûment rendu à la nation, un vénérable doyen chef du protocole de notre pays a livré les rouages du métier à travers une œuvre littéraire intitulée «L’art du protocole au Mali». La cérémonie de dédicace de l’ouvrage de Mathias Diarra a eu lieu jeudi dernier (30 juin 2022) sur le plateau du «Train littéraire», une émission littéraire de la chaîne de télévision Djoliba TV à l’espace culturel la «Gare».

 

Montrer la vraie valeur de ces hommes de l’ombre, ces chargés du protocolaire, et leur savoir-faire ! Tel est l’objectif visé par «L’art du protocole au Mali», l’ouvrage du doyen Mathias Diarra dédicacé jeudi dernier (30 juin 2022) à l’espace culturel la «Gare», sur le plateau du «Train littéraire» de Djoliba TV. Pour l’auteur, ces braves hommes et dames sont loin d’être des portiers et ou des bagagistes comme le pensent certains. Son œuvre est un livre d’enseignement et de savoir-faire protocolaire.

Qu’est-ce qu’un protocole ? Quelles sont ces missions ? Et comment en devenir ? Comment doit-il se comporter afin d’éviter des incidents diplomatiques… ? Telles sont les principales questions auxquelles ce livre répond afin de faciliter le métier pour les novices en quête d’expérience et ou encore pour les personnes désirant savoir comment se comporter et se familiariser avec cet environnement.

Pour l’auteur, n’est pas agent du protocole qui le veut. Et cela d’autant plus que celui-ci est d’abord et avant tout un grand patriote qui met le pays en avant. C’est une profession qui se fabrique avec le respect, la courtoisie et en respectant les règles et en suivant les formations nécessaires. Tout en insistant sur le respect et la courtoisie qui, selon le Doyen Mathias Diarra, sont les fondements de ce métier noble et passionnant.

A travers cet ouvrage, il a souhaité partager avec les jeunes générations son expérience du métier et du terrain afin de leur faciliter un peu la tâche. Massivement présent à l’enregistrement de l’émission, les jeunes n’ont pas manqué de soutenir cette initiative et de manifester leur reconnaissance à leur mentor et idole. Porte-parole des trente-cinq jeunes stagiaires de la direction protocolaire du Mali formés par l’auteur, c’est Mme Diakité Maïmouna Diarra qui a pris la parole pour témoigner à Mathias Diarra leur reconnaissance et aussi pour lui faire part de tout l’intérêt que suscite ce livre. Quant à l’auteur, il n’a pas manqué d’exhorter les autorités maliennes  à créer, comme dans beaucoup d’autres pays, une école de formation protocolaire au Mali.

«Je suis très heureux de voir les jeunes intéressés par ce livre. Et c’est cela le but recherché. En ayant les jeunes avec moi, j’aurai tout gagné et j’aurai fait quelque chose de ma vie», a déclaré Mathias Diarra. «Ce qui m’a surtout impressionné, c’est le fait qu’il ait pensé à immortaliser ce métier parce que beaucoup d’entre nous n’y ont pas songé. Je salue donc cette belle initiative qui nous honore», a déclaré Oumar Kéita dit Alain, ex-agent protocolaire de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Selon de nombreux témoignages, l’auteur est un excellent formateur et manager en pratique protocolaire traditionnelle et moderne à qui le Mali doit beaucoup.

Originaire de Faladié, dans le cercle de Kati, Mathias Diarra est un retraité. De 1966 à sa retraite, ce conseiller chef du protocole a servi de nombreux départements ministériels (Développement rural, Agriculture, Enseignement supérieur et Recherche scientifique, Défense et Anciens combattants..). L’auteur est titulaire d’une maîtrise d’administration économique et sociale de TechnoLab Bamako-Paris. Il a aussi de nombreux diplômes de perfectionnement en protocole à l’Académie diplomatique internationale de Paris, en France.

Ce précieux ouvrage est déjà en vente 12 500 F Cfa au super marché Shopreate, à Cauris livres, dans les boutiques des stations Shell de la capitale et dans les librairies Larousse, Harmattan, Grand hôtel, Je lis j’écoute, Autour du livre, Papeterie de l’amitié.

Sory Diakité LE MATIN

Djibril Coulibaly

Voir aussi

DEF 2022 AU MALI: Mention honorable pour les acteurs

    Les épreuves du Diplôme d’Études Fondamentales (DEF) sont finies le mercredi 29 juin. …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils