dimanche 1 août 2021
Accueil | INTERVIEWS | La version de Almou Ag Mohamed, porte parole de la CMA, à propos des 400 millions de F CFA

La version de Almou Ag Mohamed, porte parole de la CMA, à propos des 400 millions de F CFA


INTERVIEW CMA«La CMA n’a reçu que 100 millions de francs CFA tout comme  la plateforme»

A défaut d’être à Kidal, nous avons eu la primauté d’interviewer les organisateurs du forum à leur arrivée à l’aéroport International Modibo Kéïta de Bamako-Sénou.

Nous nous sommes entretenus à bâton rompu avec les Responsables de la CMA. Au sujet du financement du forum à hauteur de 400 millions de francs CFA, le porte-parole de la CMA, Almou Ag Mohamed, fait des révélations. Selon lui,  le gouvernement  n’a déboursé que 200 millions de francs CFA pour l’organisation dudit forum. Cette enveloppe a été partagée à part égal entre la Plateforme et la CMA dont chaque représentant a encaissé 100 millions de francs CFA. Contrairement à la Plateforme qui n’a pas participé au forum, le porte parole de la CMA donne une justification à l’utilisation de cette somme. Lisez notre interview !


LE COMBAT : Quelles ont été les grandes recommandations de ce forum ?
Almou Ag Mohamed: Le forum s’est tenu du 28 au 31 mars 2016. C’était pour nous de la CMA une occasion de présenter l’accord  de paix dans toutes ses dimensions aux populations, aux participants. La CMA a réitéré pendant ce forum son adhésion totale  à cet accord pour la paix et la réconciliation nationale au Mali. Un accord issu du processus d’Alger. La rencontre  a amené toutes les populations, les plus indécises,  à adhérer à l’accord pour la paix et la réconciliation nationale au Mali. Elle  a recommandé la mise en œuvre diligente de l’accord intégrante.
Tenu dans un climat de malentendu et d’incompréhension, ce forum n’a-t-il pas eu un goût  d’inachevé ?

Pour la CMA, le forum s’est passé comme prévu. Sauf le constat amer de la dernière minute, l’absence des Responsables politiques et militaires de la Plateforme, et l’invité principal qui était le gouvernement malien qui nous a fait faut bon au dernier moment. Mais, malgré cela le forum  a comblé les attentes.
Quelle sera la suite à ce forum?
Le forum s’était, pour nous, le couronnement du processus d’Alger. Le forum a pleinement joué son rôle, toutes les populations y étaient présentes. Il s’agit des populations au nom desquelles la CMA et la Plateforme répondent, aussi l’Honorable Oumar Mariko et d’autres invités venus des pays voisins  ont participé au forum. Donc, la rencontre a réellement atteint les attentes. On se félicite également au niveau de la CMA de l’adoption de la loi sur les autorités transitoires. On espère que de là on pourra trouver rapidement un accord avec le gouvernement. Surtout pour les modalités de mise en place et de désignation de ces autorités et la mission qui leur sera assignée. Ensuite, on verra pour la suite de la mise en œuvre de l’accord.
Quels étaient vos sentiments à la suite de la non participation du gouvernement à ce forum?
C’était dommage ! Mais, de toutes les façons, les populations étaient là. Nous avons parlé de l’accord, de la paix, de la cohésion sociale entre nos communautés. C’était ça l’essentiel, la présence des populations surtout. L’essentiel n’était pas la présence du gouvernement ni de la CMA. Mais, celle des populations locale qui étaient là, et c’était l’essentiel.
Nous avons appris  que le gouvernement malien était invité comme le gouvernement du pays voisin. Est-ce cela est vrai ?
Le gouvernement était invité comme le gouvernement de la République du Mali, pas comme celui d’un pays voisin.
Et si le gouvernement demandait de ‘’rebelote’’ le forum?
Nous sommes ouverts au niveau de la CMA. Pour  nous, le forum est fini, il est terminé. Mais, on est ouvert à toute autre forme de rencontre qui puisse aller dans le sens de la mise en œuvre de l’accord, de la cohésion sociale. On n’a jamais fermé les portes de la discussion.
Quels seront vos rapports avec la Plateforme  après ce forum?
On espère toujours les meilleurs rapports avec la Plateforme parce que la population a magnifié sa présence au forum. Aussi,  on a des bons rapports avec la Plateforme et on espère toujours que ces rapports continueront pour la bonne mise en œuvre de l’accord de paix et  de réconciliation nationale. Cela, dans l’intérêt de la Plateforme, de la CMA, également de nos populations respectives.
Aujourd’hui, on  attend beaucoup de choses concernant l’organisation du forum, surtout l’aspect finances. Qu’en est-il réellement des 400 millions de francs CFA qu’on parle ?
Nous n’avons pas reçu 400 millions de franc CFA. Le gouvernement a décaissé 100 millions de franc CFA pour la CMA et 100 millions de francs CFA pour la Plateforme. Ce qui fait deux (200) millions en tout et pour tout. Les 100 millions de franc CFA de la CMA ont été utilisés comme suit: Au niveau de la Région de Kidal, les trois mouvements : MAA, HCUA et MNLA ont des Représentations régionales. Chaque mouvement a reçu  chacun  20 millions de franc CFA pour ses invités, et les autres 40 millions ont servi  pour la sécurité, l’organisation matérielle du forum. Il faut que ça soit très clair, nous n’avons pas obtenu 400 millions de franc CFA. La CMA a n’a eu que  100 millions de francs CFA pour l’organisation de ce forum, et il en est de même pour la Plateforme.
Six journalistes avaient décidé de se rendre à Kidal afin de s’intéresser au quotidien des populations, de leur volonté, entre autres, au lieu de rester à Bamako pour donner des informations à distance sur Kidal. Malheureusement, des tractations ont été faites jusqu’à faire retourner ces journalistes, après une journée de voyage, à Tombouctou. Quels commentaires faites-vous sur cette situation ?

Nous avons voulu ouvrir les portes de Kidal à la presse malienne pour lever toute équivoque. Malheureusement, la MINUSMA nous a dit avoir des contraintes techniques. Qu’elle ne pouvait pas amener les journalistes jusqu’à Kidal.  On prend acte de cela. Nous n’allons pas douter de la bonne foi de personne ici. Mais, nous aurions voulu vraiment que la presse malienne vienne à Kidal constater la bonne ambiance qui prévaut à Kidal en cette phase de paix et de réconciliation au Mali et de sa mise en œuvre, contrairement aux informations qui ont été véhiculées pendant toute cette semaine à Bamako. C’est ce que nous avions voulu faire mais qui n’a pas marché malheureusement.

Quelle réponse avez-vous pour ceux qui pensent que l’Honorable Oumar Mariko est djihadiste ou séparatiste parce qu’il a participé à ce forum de Kidal ?
Je pense que l’Honorable Oumar Mariko est venu à Kidal avec de très bonnes intentions. S’il faut aller à Kidal pour être djihadiste, cela veut dire que tout le monde qui vit à Kidal est djihadiste, même les troupes de la Barkhane et  de la MINUSMA. Aujourd’hui, je pense qu’il faut relativiser, il faut travailler dans le sens de la paix et arrêter ce genre de discours qui ne font que nous retarder et nous ramener en arrière.
Réalisée par Oumar Diakité
LE COMBAT      lecombat.info

COULIBALY

Voir aussi

Une brève interview sur l’écrivaine Kadi Macki Samaké

Née en 1995 à Bamako, Kadi Macki Samaké obtient son baccalauréat au lycée les Castors. …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils