mercredi 4 août 2021
Accueil | Important | Gestion des Sociétés d’État : Les PDG de la SOMAGEP et de la SOMAPEP sur des braises

Gestion des Sociétés d’État : Les PDG de la SOMAGEP et de la SOMAPEP sur des braises

Le  régime veut faire le ménage à la tête de certains offices et sociétés d’État. Et les victimes de ce balayage programmé sont les PDG de la Société Malienne de Gestion de l’Eau Potable (SOMAGEP-SA), Boubacar Kane et de la Société Malienne de Patrimoine de l’Eau Potable (SOMAPEP-SA), Adama Tiémoko Diarra. Ils risquent de perdre leurs fauteuils dans les jours à venir. Et, en cause, leur gestion.


Dans cette démarche du gouvernement, les premières vagues opérées ont concerné la BDM-SA et la BHM-SA et la BMS-SA, qui ont tous vu la suppression du poste de PDG au profit de celui du Directeur Général (DG) et un Président du Conseil d’Administration (PCA).
Notre source est formelle: le Ministre de l’Énergie et de l’Eau veut conjuguer définitivement au passé les souffrances des maliens liées à la crise d’eau potable, aux coupures intempestives de l’eau de robinet ainsi qu’aux séries de pannes sur le réseau d’adduction d’eau. Malheureusement, sa dernière descente effectuée dans la station de pompage d’eau de Djicoroni-Para et celles de Magnabougou et Kabala  ne sont guère rassurantes. À la station de Djicoroni, le constat fait est ahurissant. « J’ai visité une station que j’appelle musée. C’est la première fois que je vois ça dans ma vie », a déploré l’autorité ministérielle très en colère.
En effet, l’ensemble des moyens de production d’eau de robinet visité reste rudimentaire depuis des années; car, vétuste (les machines datent de 1997 Ndlr) ; ce qui est inadmissible pour  Mamadou Frankaly Kéïta. Les Responsables de la SOMAGEP-SA font de l’exploitation sans penser à la maintenance et à l’installation d’équipements par la SOMAPEP-SA. Un peu plus loin, le constat est le même à la station de pompage de Magnabougou et de Kabala. La gestion des moteurs est aussi catastrophique. Sur 6 turbines, seulement 4 sont opérationnelles. Le comble, 1 est en cessation de fonctionnement depuis 5 ans.
Selon le Ministre, il se pose un véritable problème de management à la tête de la SOMAGEP et de la SOMAPEP auquel il faudra pallier. «On a des gens intelligents, brillants », a-t-il prévenu en regrattant que des sociétés comme la SOMAGEP et la SOMAPEP soient gérées sans prévision en termes de maintenance. Au niveau des stations de réserve d’eau, la situation est également préoccupante. L’indignation est liée à l’inexistence d’un système de réserve stratégique d’eau lors des coupures. Une défaillance relevée avec amertume par le Ministre.

Dans l’œil du cyclone
Contrairement à son collègue de la SOMAPEP, Adama Tiémoko Diarra qui avait affaire à son Ministre de tutelle, le Directeur Général de la SOMAGEP, Boubacar Kane, quant à lui, aurait été convoqué à la Primature. Il s’est fait remonté les bretelles par le PM. Il lui est reproché des recrutements fantaisistes de proches en violation des textes. Si le prochain conclave gouvernemental ne l’emportait pas, ses jours à la tête de la SOMAGEP-SA sont désormais comptés. Une décision qui soulagera plus d’un Malien et permettra à la Société de mieux jouer le rôle à elle dévolu. Quant au Directeur Général de la SOMAPEP-SA, ses options pour la structure dont il a la charge pose un problème avec les textes qui la régissent. Les nominations et recrutements  sur fond de népotisme dénote d’un pouvoir clanique. Malgré la volonté du Président de la République de ne pas faire la chasse aux sorcières, certains Responsables devront passer à la trappe au profit de nouveaux cadres.
Selon nos sources, les nouvelles nominations à ces postes portent sur des hommes techniquement compétents et moralement irréprochables au sein de l’Administration.
Cependant, ces cadres dont nous nous réservons le droit de taire les noms reviennent à tous les niveaux pour prendre les destinées de ces deux boîtes. Leurs compétences et leurs intégrités morales sont reconnues dans l’Administration. Et même dans les couloirs du palais de Koulouba. Pour l’heure, c’est le suspens. En attendant ce grand chamboulement, les PDG de la SOMAGEP-SA et de la SOMAPEP-SA ne dorment que d’un demi-œil.
Jean Pierre James
LE COMBAT\ lecombat.info

Djibril Coulibaly

Voir aussi

REPONSE DE CHOGUEL MAÏGA AUX POLITIQUES: « Les élections générales auront lieu comme prévu …’’

  Le Premier ministre a été clair face aux membres du Conseil National de Transition …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils