mardi 26 octobre 2021
Accueil | Société | La SOTELMA sur le marché de la BRVM : Le Gouvernement tient à la vente d’une partie de ses actions

La SOTELMA sur le marché de la BRVM : Le Gouvernement tient à la vente d’une partie de ses actions

Le projet émis depuis 2012 sur le marché de la Bourse des Valeurs Mobilières (BRVM) par l’Etat malien au sujet de la vente d’une partie de ses actions à la SOTELMA, vient d’être relancé. Par le truchement du Ministère de l’Economie et des Finances, le Gouvernement signe et persiste dans la vente de 19 des 39% des parts qu’il détient dans la société des télécommunications du Mali (SOTELMA), l’opérateur historique détenu en majorité par Maroc Telecom.

«Nous avons relancé le processus, nous avons mis à jour les chiffres et j’espère que nous serons en mesure de le faire cette fois ». Tels sont les propos tenus à cet effet par le Ministre Dr Boubou Cissé dans le cadre de la réinitialisation de cette offre publique initiale (IPO) disponible sur le marché d’Abidjan.

Selon le Ministre malien de l’Economie et des Finances, le Gouvernement a opté, pour la cession en bourse, dont le produit servira pour des investissements en capital de l’entreprise télécoms, parce que moins chère que les prêts bancaires.

Dr Boubou Cissé a indiqué que son pays, qui souhaite finaliser la vente des actions d’ici au mois d’avril 2018, pourrait, cependant, se heurter au refus de Maroc Telecom. «La cotation en Bourse va avec les exigences de transparence : ce qui signifie que les états financiers de la société seront publics. Maroc Telecom est un peu inquiet à ce sujet ; car, son principal concurrent (Orange) n’a pas les mêmes obligations», a-t-il expliqué.
Signalons que la SOTELMA est actuellement l’opérateur leader du marché télécom de notre pays. Elle est devant Orange et Alpha Telecom-SA. La compagnie opère à la fois dans les segments de la téléphonie fixe et mobile, où elle a enregistré respectivement 6.898.000 abonnés de téléphone mobile et 142.000 abonnés de téléphone fixe au premier semestre 2017.

Katito WADADA : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Prise de court par le temps dans la construction du viaduc de Yirimadio: L’entreprise Razel encore à la recherche d’un bouc émissaire    

  Malgré les mises en garde du ministredes Transports et des Infrastructures, Mme Dembélé Madina Sissoko, …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils