mardi 16 juillet 2019
Accueil | Société | La région de Mopti tremble: À l’horizon un cataclysme se profile

La région de Mopti tremble: À l’horizon un cataclysme se profile

Le Mali est-il victime d’une malédiction ou de leur dirigeant ? En tout cas, ça y est – l’impensable prend forme.  Conflit ethnique au Mali ou guerre civile, des mots que les Maliens n’auraient  jamais pensé prononcer un jour sur leur territoire. Intox ou réalité? Le fait est que,   lundi dernier, une centaine d’individus en provenance de la localité de Badiangara, se sentant  menacés de mort si jamais ils ne quittent leurs terroirs sont descendent à Mopti. 

Bandiagara, ce chef-lieu du cercle dans la région de Mopti, à 63 km à l’est du carrefour de Sévaré d’où se joints toutes les routes de Mopti Gao, Tombouctou –Bamako, est une ville à majorité Dogons.

En effet, en début de semaine, des chasseurs Dozos aurait lancé un ultimatum à toute la communauté peul de quitter la ville de Bandiagara d’ici jeudi sans quoi, ils seront tous morts. Depuis c’est le « sauve-qui-peut ». Désemparés et paniqués, ces pauvres gens à la hâte ont pris le peu qu’ils ont, et se sont dirigés vers Mopti. Selon les témoins, on pouvait compter a peu près des dizaines de minibus dans lesquels descendaient, femmes, enfants et hommes. Des individus que l’odeur de la mort, la soif, la faim, la détresse l’ont poussé à quitter précipitamment leurs terroirs.  Le spectacle était  émouvant quand on lit le désarroi et le désespoir sur leurs visages. Ils ont abandonné leurs domiciles et tous leurs biens pour se retrouver dans un lieu où ils sont dépaysés. L’iman du village se sentant en danger a lui aussi été escorté par nos militaires pour échapper au feu de l’enfer de ces hommes armés. Depuis quelque temps, les morts sont enterrés par dizaines, dont plusieurs calcinés ou déchiquetés.

Quand tout autour règne le chaos et que l’on assiste impuissamment à l’effondrement de l’État, il ne reste plus rien, même pas notre dignité. Toutefois, plusieurs questions nous taraudent l’esprit: Que se passe-t-il réellement? À quand ce cauchemar prendra-t-il fin ? Qui pourra nous défendre ?

Hier, incapables de sécuriser les populations, aujourd’hui incapables d’en venir à leur secours, nous ne comptons plus sur nos dirigeants qui d’ailleurs perdent pied en nous abandonnant et c’est à nous de chercher à en sortir à tâtons.

Les armes sont à flots dans le pays. Chacun pour sa  protection s’en procure une . Et cela,  même pour les Bamakois. Comment sommes-nous arrivés à une telle extrémité?

Aujourd’hui, nous sommes dans un désastre et le  pays se trouve dans un état piteux. Pourrions-nous  un jour redresser la barre ? C’est tout ce que nous souhaitons.

Les Maliens n’ont rien demandé à personne, ce qu’ils veulent c’est tout simplement vivre leur vie en toute quiétude. Et ça, l’Autorité malienne peine à leur offrir. Stop à cette spirale infernale! Mieux cela vaudra. Il faut que cette tragédie s’arrête, et le plus tôt.

NNC

COULIBALY

Voir aussi

Révélations fracassantes de Mme Ilam Niang, ex Directrice Régionale des  Domaines de Koulikoro sur son arrestation : «Il ne s’agissait pas d’un problème foncier, mais plutôt une guerre de poste qui a abouti à la nomination de Hawa Diallo comme Directrice Nationale des Domaines…»

Après sa libération sans jugement, le désormais ex Directrice régionale des domaines de Koulikoro a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils