mercredi 30 novembre 2022
Accueil | Politique | La plateforme ENSEMBLE POUR LE MALI (EPM) devient-elle une coquille vide ? ADEMA PASJ claque la porte

La plateforme ENSEMBLE POUR LE MALI (EPM) devient-elle une coquille vide ? ADEMA PASJ claque la porte

La plateforme « Ensemble Pour le Mali » qui est l’ensemble des partis politiques, mouvements et associations qui ont soutenu l’ancien président, Ibrahim Boubacar Keïta s’affaiblit instantanément. Le grand parti politique, le Parti Africain pour la Solidarité et la Justice (ADEMA- PASJ), claque la porte à travers un communiqué, daté du 27 mai 2021.
Le parti des abeilles se retire définitivement de l’ancienne majorité présidentielle. Pour Tièmoko Sangaré, président du parti ADEMA-PASJ, le comité exécutif a décidé de mettre un terme à sa participation aux activités du regroupement Ensemble pour le Mali à compter du 27 mai 2021.
« L’ADEMA-PASJ exprime toute sa reconnaissance et sa profonde gratitude aux partis, amis avec lesquels il a cheminé durant toutes ces longues années au sein de la plateforme EPM pour servir le pays avec dévouement », a prononcé le président de l’ADEMA dans son communiqué de retrait de l’EPM.
Selon lui ce retrait de l’EPM a été décidé au cours d’une réunion de son comité exécutif qui a procédé à l’analyse approfondie de la situation sociopolitique du Mali et à la lumière de cette analyse, le comité exécutif du parti s’est félicité du compagnonnage politique qu’il a eu avec les partis membres du regroupement politique Ensemble pour le Mali dans l’engagement et la loyauté jusqu’au coup d’État militaire du 18 août 2020.
Il a poursuivi en affirmant que l’ADEMA-PASJ a joué un rôle historique qui était le sien pour la stabilité politique et sociale de notre pays, donc de nos jours la force est de reconnaitre que les missions et le rôle de l’organisation commune ne répondent plus aux défis qui assaillent le pays dans le nouveau contexte sociopolitique.
Quant au président de l’ADEMA-PASJ, le parti ne ménagera aucun effort pour contribuer au rassemblement des forces politiques et sociales démocratiques et tous les patriotes convaincus du peuple dans un large front capable de relever les multiples défis de l’heure actuelle.
L’ADEMA-PASJ n’est plus membre de la plateforme EPM. Après l’ADEMA-PASJ, l’Alliance pour la Solidarité du Mali-Convergence des Forces Patriotiques (ASMA-CFP) aussi se retire.
Diakaridia Sanogo LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Projet de nouvelle Constitution au Mali: Le symptôme d’une véritable refondation : les pouvoirs du Président se renforcent

  Quelles que soient leurs intentions, les militaires au pouvoir au Mali veulent poser des actes. …

Aller à la barre d’outils