mardi 18 mai 2021
Accueil | Politique | La corruption au Mali: Le Canada, principal Bailleur de fonds demande des comptes

La corruption au Mali: Le Canada, principal Bailleur de fonds demande des comptes

 

Le Bureau du Vérificateur Général au Mali est  un service créé à l’exemple de celui du Canada pour renforcer le système de contrôle, une initiative du Gouvernement malien. Le but  étant de lutter contre la corruption et la délinquance économique et financière à travers la dénonciation des cas de fraudes à la justice d’une part et, de l’autre, améliorer la gestion des finances publiques. Le principal Bailleur de fonds qui n’est autre que le Canada demande au Mali des éclaircissements.

 

Le Bureau du Vérificateur Général se voulait une institution de contrôle véritablement indépendante et performante, capable de faire face à la corruption et de contribuer à l’amélioration de la gestion des finances  publiques.  Au regard de cette volonté courageuse des Autorités maliennes de l’époque, le Canada a toujours soutenu le Mali dans ce sens et, à cet effet, injecté des sommes importantes depuis la création de la structure à travers le financement d’importants projets, notamment dans le domaine de la justice. Sur la même lancée, pour bien outiller la justice malienne au service du Peuple, le Canada avait mis en place un projet centré sur des actions telles que la formation des Magistrats et du personnel judiciaire, l’équipement des cours et tribunaux en matériels bureautiques, à travers tout le Mali.

Donc, au vu de toutes ces actions et pour le souci d’une bonne gestion des deniers publics dans notre pays, par l’intermédiaire de son Ambassadeur au Mali, le Canada, à la suite d’une rencontre avec nos Autorités a formulé la demande d’être clarifié sur les résultats liés à sa participation dans le domaine de la Justice. Car, il  attend d’être édifié sur les progrès que notre pays a réalisés dans le domaine de la lutte contre la corruption. Le Ministre de la Justice, Gardes des Sceaux a été désigné pour s’occuper de cela. Ainsi, un travail colossal vient de  commencer pour décortiquer des tonnes de dossiers.

Selon nos informations, de 2011 à 2018, les vérifications du Vérificateur Général ont donné lieu à 61 procédures judiciaires contre des délits financiers et autres malversations et les procédures ont été enclenchées et instruites par le Pôle économique et financier de Bamako.

Les Canadiens seront-ils satisfaits quand on sait que la corruption de nos jours a pris l’ascenseur en toute impunité et que le Président IBK en personne fait du chantage publiquement en disant qu’il a des dossiers sur des personnalités que s’il les dévoilait plusieurs familles  seront détruites ?

Par ailleurs, tout récemment, une plate forme de Lutte contre la Corruption et le Chômage (PPC) a vu le jour à l’actif du Professeur Clément Dembélé. Le Duo P. Clément Mahamadou Dembélé et Mamadou Sinsy Coulibaly, Président du Conseil National du Patronat du Mali ont fait de cette lutte contre la corruption leur cheval de bataille. Peut-être avec l’insistance du Canada et des rares Hommes sur le terrain qui veulent combattre ce fléau, le Mali pourra aller de l’avant et justice sera rendue.

Sadio Bathily

 

 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

À l’absence d’IBK: Le RPM monte sur une côte rocheuse !

C’est une véritable perte pour l’ex-parti présidentiel de se trouver dans ce genre de situation, …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils