dimanche 17 octobre 2021
Accueil | Société | La coalition pour l’alternance et le changement face à la presse : On n’acceptera pas un « Takokélé » au soir du 29 juillet

La coalition pour l’alternance et le changement face à la presse : On n’acceptera pas un « Takokélé » au soir du 29 juillet

Le mardi 29 mai 2018, la salle de conférence de la MP a servi de cadre à une conférence de presse organisée par la coalition pour l’alternance et le changement au Mali. Sous la présidence de Tiébilé Dramé du PARENA, étaient présents, l’Honorable Soumaïla Cissé, Chef de file de l’opposition malienne, l’Honorable  Amadou Thiam de l’ADP-Maliba,  Yehia AG Mohamed du parti SADI, Étienne Fakaba,  Djimé Kanté,  Ibrahima KEBE, Youssouf Bathily Ras bath, Sambi Sissoko et la représentant de Khalifa Sanogo de la plateforme «  An  té a bana ».   

La conférence de presse a commencé par la déclaration signée par plusieurs organisations de partis politiques, de mouvements et d’associations, dont les FARE, le NPP, le CNID, pour condamner les propos qu’IBK a tenu, le 24 mai dernier, à Kangaba. Des propos qu’ils qualifient d’outrageux selon  lesquels le Président IBK dit « Boua ta bila Moko si fa ka ta ».

Ensuite, le conférencier du jour, Tiébilé Dramé, a planté le décor de la rencontre avec la presse en disant ceci: «C’est cela le motif de cette rencontre en plus de l’annonce de la grande marche que l’opposition prévue pour le samedi  2 juin, à partir de la place de la Liberté pour exiger des élections transparentes, sans fraudes, mais  justes.

Le conférencier Dramé a ensuite dit que le Peuple malien a été surpris de la candidature du Président sous prétexte «qu’il va consolider les acquis » alors qu’il n’y en a pas eu sur aucun plan. Au moment où on croyait qu’IBK allait renoncer à se présenter à l’élection présidentielle, mais hélas. Pire encore, IBK a fait déplacer l’ORTM jusque  chez lui à domicile pendant 15mns pour déclarer sa candidature. N’empêche, le samedi  2 juin, tous les patriotes sont invités à la place de la Liberté pour marcher en vue de prévenir la fraude électorale et l’achat des consciences lors de l’élection du 29 juillet. Nous avons aussi été  surpris de voir Amadou Goïta, Ministre porte-parole du Gouvernement  sur France 24 dire «qu’IBK va faire Takokélé, le 29 juillet prochain, à l’élection présidentielle ».

Quant à Guimba National Habib Dembélé, Ras Bath, Amadou Thiam de l’ADP-Maliba et plusieurs autres intervenants demandent à tous de sortir massivement, le samedi 2 juin, pour exiger la transparence lors de l’élection présidentielle et avant d’ajouter que : «même si IBK est élu au premier tour on ne l’acceptera pas».

Abdoulaye Faman Coulibaly : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Après la proclamation du résultat du Bac et DEF: Comment gérer le cas des classes de passage ?  

  Après la proclamation de certains résultats, la crise scolaire tend-elle  vers sa fin? Les cas …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils