mercredi 3 mars 2021
Accueil | Société | Insécurité « résiduelle au Mali » : Le ras-le-bol des populations de Tombouctou

Insécurité « résiduelle au Mali » : Le ras-le-bol des populations de Tombouctou

Des habitants de la Cité des 333 Saints (Tombouctou) se sont révoltés le mardi 8 août dernier à travers une marche pacifique contre les actes de banditisme de toute nature devenus récurrents  dans leur ville.

Malheur à celui qui minimise ou qui sous-estime le degré d’insécurité qui secoue notre pays, le Mali. C’est du moins ce que pense plus d’un citoyen malien.

En effet, malgré la présence des forces armées maliennes et celles internationales dans la ville de Tombouctou, les populations sont quotidiennement victimes des braquages à main armée, des enlèvements de véhicules et de motos.

Irrités par ce phénomène d’insécurité, les habitants de Tombouctou ont manifesté leur ras-le-bol dans la rue le mardi dernier pour dire « ça suffit ».

« Rendez-nous nos motos et véhicules » ont scandé des jeunes qui ont marché du monument des martyrs à la placé de l’indépendance où un mémorandum a été lu devant le représentant du gouverneur. Ils dénoncent aussi les enlèvements de personnes et des assassinats ciblés.

A cet effet, les manifestants ont exigé « l’implication de l’Etat dans la sécurisation des populations et de leurs biens, la multiplication des patrouilles dans la ville, les fouilles systématiques des voitures et motos aux entrées et sorties de la ville ».

Oumar Diakité : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

NIONO : Accord de cessation des hostilités entre dozos et peuls

  Le ville de Niono a abrité dimanche dernier (21 février 2021) la cérémonie de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils