mercredi 27 octobre 2021
Accueil | Important | INSÉCURITÉ: Diré cible d’une attaque hier !  

INSÉCURITÉ: Diré cible d’une attaque hier !  

 

Aux environs de 11h 30mn, la localité de Diré aurait été la cible d’une attaque par des individus non identifiés. Selon des sources concordantes, on déplorait des blessés.  

 

Selon plusieurs sources, le 15 septembre dernier aux environs de 11 heures 30min, « le poste de contrôle de la ville de Diré se trouvant sur la route de Goundam dans la région de Tombouctou, a été la cible d’une attaque par des individus non identifiés. Les informations recueillies révèlent que ces individus étaient au nombre de six personnes à bord d’un pick-up. Arrivés au niveau du poste, ils ont ouvert le feu et ils ont atteint le sergent de police Nouhoum Dembélé (matricule 10022) au niveau de son dos et le projectile est sorti vers l’avant-bras gauche. Une fille qui vendait au poste de la police a été également touchée au niveau de sa cuisse. Les blessés ont été transportés au centre de santé de Référence de Diré pour les premiers soins.» Par ailleurs, cette annonce intervient dans un contexte où Bamako est impliqué dans un contrat avec une société Wagner basée en Russie sur lequel Paris juge la démarche extrêmement préoccupante au regard des actions menées par cette société en Centrafrique. Au même moment, il a été aussi question que « même si la France menace de se retire du sol malien si le Mali entre en coopération avec les Russes, du côté du Kremlin, rien n’est encore fait. La Russie ne négocie aucune présence militaire au Mali, a déclaré mercredi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Pestov, au lendemain d’une mise en garde française sur un éventuel accord entre Bamako et la société privée russe Wagner. ‘’Il n’y a aucun représentant des forces armées russes là-bas (…) et aucune négociation officielle n’est en cours’,’ a déclaré M. Peskov à la presse », a-t-on appris sur la page de Africanews. À cet effet, le doute plane sur ce dossier de contrat entre le Mali et la Russie. Du côté de la population, la situation fait débat entre Maliens.

À suivre…

Lassana Sow  LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Mahina: Les familles fondatrices s’insurgent contre la SOMAGEP et demandent son départ     

  A Mahina, dans le cercle de Bafoulabé, région de Kayes, les familles fondatrices s’insurgent …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils