vendredi 22 octobre 2021
Accueil | Société | Insécurité alimentaire et faim au Mali : Le Gouvernement doit s’attaquer prioritairement au fléau selon 47% des Maliens

Insécurité alimentaire et faim au Mali : Le Gouvernement doit s’attaquer prioritairement au fléau selon 47% des Maliens

C’est ce qui ressort de la dernière enquête de l’Afro Baromètre, réalisée à ce mois de février 2018, à l’intérieur du pays. Le thème leader était axé sur les priorités populaires de développement et les objectifs pour le développement durable (ODD) au Mali. Selon les résultats de l’enquête, la priorité alimentaire est partagée dans les Régions de Kayes, Koulikoro, Ségou et Bamako.

Dans le cadre de son 7e Round, le Groupe de recherche en économie appliquée théorique (GREAT) du Mali a effectué des enquêtes au cours de ce mois de février 2018. C’est sur les priorités populaires de développement et ODD au Mali. La restitution des résultats obtenus a eu lieu , hier, mercredi 22 février 2018,dans la salle de conférences de la Cellule technique du CSLP, sous la présidence de Mamadou Sinko Maïga ,Directeur du CSLP, en présence de Seydou Moussa Traoré, Secrétaire Général du Ministère de l’Aménagement du Territoire et de la Population, du Pr. Massa Coulibaly, Directeur Technique de GREAT, cellule malienne d’Afro baromètre.

Il se trouve que l’insécurité alimentaire est au centre des préoccupations fondamentales des Maliens. Ce, vu l’importance des problèmes de développement soulevés prioritairement à l’issue des interviews. Selon les sondages d’Afro baromètre, près de la moitié des Maliens (47%) pensent que le Gouvernement doit s’attaquer en premier lieu à l’insécurité alimentaire/faim.

S’agissant de l’Agriculture près de 2/3 des Maliens (soit les 65¨% des interrogés) mettent en avant l’Agriculture/l’alimentation comme domaine prioritaire de tout Développement.

Quant aux objectifs «Faim zéro», ce sont six Maliens sur dix (63%) classent au premier rang des ODD «la faim zéro » suivi de la Bonne Gouvernance (45%) ; de la Santé (34%) et de la lutte contre la pauvreté (31%).

Cette façon de voir est largement partagée par le monde rural.

Selon le Pr. Massa Coulibaly, les résultats clés des présentes enquêtes prouvent que le plus grand nombre de Maliens (47%) pensent que le Gouvernement doit s’attaquer en priorité à l’insécurité alimentaire.

Toujours, selon le Rapport de ce 7e Round, il est à signaler que cette priorité de l’insécurité alimentaire est partagée à Kayes, Koulikoro, Ségou et Tombouctou. Quant à Bamako, c’est plutôt le chômage. Au même moment, à Kidal et Mopti, c’est l’eau pendant qu’à Gao ce sont les crimes et l’insécurité qui sont dans les priorités clés des populations tandis qu’à Sikasso, c’est la Santé qui demeure prioritaire.

Toujours par rapport à la qualité des personnes sondées, le Pr. Massa Coulibaly affirme, à travers cette enquête, qu’il s’avère que « les personnes de niveau supérieur priorisent le chômage  suivi des crimes et l’insécurité » ; alors que chez les sans éducations formelles mettent en avant l’insécurité alimentaire et la santé.

Abdoulaye Faman Coulibaly : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Prise de court par le temps dans la construction du viaduc de Yirimadio: L’entreprise Razel encore à la recherche d’un bouc émissaire    

  Malgré les mises en garde du ministredes Transports et des Infrastructures, Mme Dembélé Madina Sissoko, …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils