dimanche 28 novembre 2021
Accueil | Santé | IMMINENCE D’UNE TRAGIQUE SECONDE VAGUE : 520 nouveaux cas de Covid-19 en dix jours

IMMINENCE D’UNE TRAGIQUE SECONDE VAGUE : 520 nouveaux cas de Covid-19 en dix jours

La multiplication des cas de Covid-19 entre le 14 et le 23 novembre 2020 fait craindre aux spécialistes l’imminence d’une seconde vague de la pandémie au Mali. En effet, selon des chiffres communiqués par l’Institut national de santé publique (INSP) du pays, 520 nouveaux cas ont été enregistrés durant cette période.

 

Et le pic a été atteint le vendredi 20 novembre dernier avec 76 cas positifs. Lundi dernier (23 novembre 2020) 71 cas positifs ont été enregistrés pour 20 guérisons et un décès. Les cas recensés à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) sont assez révélateurs de ce retour en force de la pandémie dans ce pays. En effet, le nombre de cas actifs de coronavirus à la mission onusienne est passé de 9 à 21  entre le 12 et le 19 novembre, soit 12 nouvelles infections en une semaine, a-t-elle indiqué lors de son point de presse hebdomadaire (par visioconférence) du 19 novembre 2020.

Et lundi, nous avons appris que l’Agence pour la Promotion de l’Investissement (API) a été fermée momentanément suite à une explosion de cas, 9 personnes identifiées dont 3 graves hospitalisées au Point G. ORANGE et EDM seraient aussi très touchées aussi depuis la semaine passée. L’école Française «Les Lutins» a été aussi momentanément fermée.

Ce qui fait craindre aux  responsables des différents centres de prise en charge l’éventualité d’une seconde vague de la pandémie. «Le Covid-19 revient en force au Mali alors que les malades qui sont déjà sous traitement dans nos centres ne sont plus correctement pris en charge. Sans compter que, travaillant de plus en plus dans des conditions difficiles, le personnel soignant est à presque 4 mois d’arriérés de salaire», a déploré un responsable sanitaire qui a requis l’anonymat.

A la date du lundi 23 novembre, notre pays comptait 4.326 cas confirmés, dont 146 décès et 3.044 guéris, depuis le 25 mars dernier. Les Aiglons du Mali (champions d’Afrique en titre), ont sans doute payés le prix fort par une élimination au tournoi qualificatif de l’UFOA «A» à Dakar (Sénégal) après deux défaites, dont un sur «tapis vert» (0-2) face à la Guinée Bissau à cause de 15 cas de Covid-19 (8 joueurs et 7 membres d’encadrement) diagnostiqués dans la délégation malienne.

Ceux qui pensent que la pandémie est derrière nous doivent se ressaisir à temps parce que le pire scénario n’est pas écarté. C’est pourquoi il faut saluer l’initiative du Centre national de promotion du volontariat (CNPV) qui a  lancé jeudi dernier (19 novembre) une grande campagne de sensibilisation et de communication sur le changement de comportement de la jeunesse face à la pandémie du COVID-19 dans le district de Bamako ainsi que les régions de Sikasso et Ségou. Elle permettra à 120 volontaires de prendre part à des actions de communication, de sensibilisation et de distribution de flyers sur les mesures de prévention contre la pandémie.

Il est vraiment urgent de renouer avec les bonnes pratiques de prévention, les gestes barrières et le port des masques partout où cela peut nous éviter de se faire contaminer !

Moussa Bolly

Djibril Coulibaly

Voir aussi

  Covid19: Hausse des cas positifs!  

Le ministre de la Santé et du Développement social, à travers son  communiqué n° 590 affirme …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils