mercredi 16 octobre 2019
Accueil | Politique | IBK chez le Chérif de Nioro: Un bon point de gagné

IBK chez le Chérif de Nioro: Un bon point de gagné

 

Entre grands, il importe qu’on se rende souvent visite, dit l’adage. Quand cela concerne Ibrahim Boubacar Kéïta et Ould Chérif Hamahoulah, la civilité se pare des couleurs du Mali.

C’est avec une réelle surprise que les Maliens ont appris que le Président IBK s’est rendu, ce lundi 24 juin 2019, chez le Chérif de Nioro. Il n’y a pas eu la moindre fuite ni du côté de Nioro, ni de celui de l’entourage du Président de la République. Preuve que les démarches pour en arriver à ce point ont été menées par des émissaires expérimentés entre les deux personnalités, notamment le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, Tiébilé Dramé, natif de Nioro, terroir dont il connaît bien la psychologie sociale.
Les images de la rencontre qui ont été données à voir, tant à l’accueil du visiteur que de sa réception au domicile du Guide spirituel des millions d’adeptes hamallistes au Mali, en Afrique et à ailleurs, attestent une ambiance joviale, voire de fraternité, sinon de camaraderie. De toute évidence, les deux personnalités ont enterré la hache de guerre pour se retrouver en vieux alliés que mille complicités lient depuis des décennies. Principalement, M’Bouillé a sans doute annulé l’anathème qu’il avait lancé contre IBK et famille. Quant au Chef de l’État, il a été grand de faire le premier pas, tout Président de la République qu’il est, vers une autorité religieuse et morale reconnue par une pléthore de fidèles parmi ses compatriotes. Même s’il ne gagnait rien dans la démarche, il ne perdrait tout de même pas les bienfaits de la leçon d’humilité qu’il vient d’administrer.

Or, il gagne surtout. Vu leurs âges et leurs rangs sociopolitiques, les deux Hommes ne peuvent parader pour amuser la galerie; la situation du pays est trop grave pour du folklore. IBK est,  donc, parvenu à briser, en quelque sorte, le tandem anachronique « Tidianiya-Wahhabisme » que symbolisait l’entente entre Mahmoud Dicko et M’Bouillé Haïdara. Pas que ça : le parti ADP-MALIBA du candidat Aliou Boubacar Diallo peut faire désormais, contre mauvais cœur bon positionnement sur l’échiquier politique national, en s’engageant résolument pour l’apaisement et la recherche de vraies solutions de sortie de crise, ce qui semble d’ailleurs être sa position marquée depuis plusieurs mois.

Tout compte fait, la rencontre IBK-M’Bouillé peut être le déclic décisif pour l’instauration d’un climat politique apaisé. Nioro, dit-on, est la déformation en langues locales du mot arabe « Nour » qui signifie « Lumière ». Peut-être que la lumière divine est en train d’inonder les cœurs.

Ahmad Ould Bilé LE COMBAT

 

 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

LA MINUSMA : L’INCOMPRISE, LA MAL AIMÉE, POURTANT INCONTOURNABLE DANS LA STABILISATION DU MALI

  La désolation est presque unanime depuis le saccage du magasin  de la MINUSMA suite à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils