mardi 30 novembre 2021
Accueil | Société | IBK à l’occasion du 56e Anniversaire de l’Armée malienne : «Je n’épargnerai aucun effort pour rendre aux FAMA le sens de l’honneur, de la dignité et du sacrifice»

IBK à l’occasion du 56e Anniversaire de l’Armée malienne : «Je n’épargnerai aucun effort pour rendre aux FAMA le sens de l’honneur, de la dignité et du sacrifice»

Dans son adresse à la nation à l’occasion du 56e Anniversaire de l’armée malienne, le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, a réitéré son engagement à faire des forces armées maliennes une entité qui ne souffre d’aucun manquement préjudiciable à l’exercice de sa mission régalienne. De nombreuses annonces allant dans le sens de l’amélioration des conditions de vie et de travail de nos forces armées et de sécurité ont été également faites.

Il s’agit des innovations substantielles introduites dans le Statut général des Militaires. Ces innovations vont de l’instauration de l’indemnité compensatrice de logement, du changement de grilles indiciaires à l’instauration d’un cadre formel de gestion des militaires décédés au combat ou en service commandé, des veuves et orphelins de guerre, en passant par la formalisation de l’aide à la reconversion des militaires et tant d’autres mesures d’accompagnement requis.

«Des améliorations similaires ont été apportées au bénéfice des fonctionnaires de la Police Nationale, de la Protection Civile, des Services Pénitentiaires et de l’Education Surveillée», a déclaré, entre autres, le Président IBK.

«L’armée est un creuset de l’unité nationale. Elle incarne notre fierté et notre ambition dans notre relation aux autres. Dans le processus de redressement auquel je vous convie depuis 2013, elle est à mes yeux le symbole de la force et de la cohésion retrouvée de notre Nation, l’outil de notre autonomie d’appréciation et de décision. C’est pourquoi je n’épargnerai aucun effort pour rendre aux FAMA le sens de l’honneur, de la dignité et du sacrifice. C’est pourquoi, nous devons réaliser une union sacrée autour d’elles pour permettre à notre pays de reconquérir son rang»,a-t-il laissé entendre à la chute de son message. Le Chef de l’Etat a ainsi trouvé en cet anniversaire célébré sur fond de deuil national suite à l’hécatombe de Gao, l’occasion propice de revenir sur la Loi d’orientation et de programmation militaire. Cette réforme en profondeur qui constitue une véritable Révolution au profit des Forces de défense et de sécurité maliennes est censée leur restaurer les nobles valeurs qui ont fondé jadis leur force et le respect à elles dû. «Depuis mon entrée en fonction, j’ai placé le réarmement moral, la reconstruction des capacités opérationnelles et l’amélioration des conditions de vie des FAMAS au cœur de mon action. Par l’adoption de la Loi d’Orientation et de Programmation Militaire nous avons démontré que nous ne lésinerons sur aucun moyen pour mettre nos soldats dans les conditions leur permettant d’assumer avec honneur leurs missions au service de la nation», dira-t-il.

Suite aux attaques terroristes ayant fortement décimé les FAMA, le locataire de Koulouba a, par ailleurs, annoncé des mesures à court terme. « {…} En attendant l’opérationnalisation du statut des pupilles de la Nation, j’ai instruit au Ministre de la Défense et des Anciens Combattants et au Ministre de la Solidarité et de l’Action Humanitaire de mettre en place dès le mois de Février un dispositif d’accompagnement social des familles des militaires et des forces de sécurité».  Allusion est ainsi faite aux blessés issus de l’attaque à la voiture piégée qui s’est produite le mardi dernier à Gao.

Cet accompagnement, le Président de la République a estimé qu’il va concerner  « les grands malades et grands blessés à travers une assistance médicale complémentaire, les enfants scolarisés des militaires en campagne, les veuves et orphelins de guerre ainsi que les femmes et jeunes filles victimes de violences liées au genre».

Toujours au rang des mesures immédiates, celui qui a bénéficié du suffrage des Maliens en 2013 a annoncé la création par l’Etat d’une Fondation pour la Solidarité qui sera, entre autres, l’outil de gestion de la politique sociale en faveur des militaires, de leurs familles et de leurs ayant droits en particulier dans les domaines de l’éducation, de la santé, du logement, de la reconversion ainsi que de la mémoire.

Autant de mesures de nature à donner du moral aux blessés surtout pour un meilleur rétablissement rapide.

Katito WADADA

COULIBALY

Voir aussi

Polygamie : Des femmes  témoignent sur comment elles en ont été informées

  Au Mali, le code de la famille prévoit l’option du régime polygamique pour un …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils