vendredi 23 août 2019
Accueil | Santé | HÔPITAL DU MALI : La preuve que les médecins Chinois vendent des produits périmés

HÔPITAL DU MALI : La preuve que les médecins Chinois vendent des produits périmés

Suite à notre article intitulé ‘’SILENCE !  A l’hôpital du Mali, les Chinois vendent des produits périmés’’, paru dans le Confident N°89 du mardi 21 mai dernier, nous avons  été contactés par pas mal de personnes. Si certains  étaient de bonne foi, d’autres n’avaient que pour seuls objectifs de nuire à la crédibilité de notre journal. En tout cas, quoiqu’advienne, nous persistons et signons, ‘’A l’hôpital du Mali, les Chinois vendent des produits périmés’’.  La preuve ! 

 

Ayant vu la couverture de notre journal sur les réseaux sociaux, dans la nuit du lundi 20 mai dernier, les responsables de l’hôpital du Mali se sont investi pour tenter d’empêcher la parution du journal. Après avoir compris que cela n’était pas possible, ils ont préféré s’adonner à un jeu qui ne les honore pas. En effet, les responsables de l’hôpital au lieu d’envoyer un droit de réponse au journal ‘’Le Confident’’, comme la loi le prévoit. Ils sont tombés dans le piège de certains vrai-faux confrères, pour des raisons que nous savons et qui ne nous surprend guère.

 

Enfin, d’après la version soutenue par les responsables de l’hôpital du Mali, à travers certains de ses médias partenaires, l’information donnée par notre journal, n’est pas crédible. Pourtant, nous disposons des preuves de tout ce qui a été écrit et nous n’avons plus d’autres choix que de les sortir. En regardant bien le reçu de paiement de la patiente dont nous évoquions le cas, point besoin de porter ses lunettes pour s’en rendre compte, qu’elle a dû payer le montant de trois mille cinq cent (3500F CFA). Pourtant, dans tous les CHU et grands hôpitaux publics, les frais de consultation sont de mille franc Cfa (1000F CFA). Du coup, il convient de comprendre, sans être intelligent, que les 3500F CFA proposés par les Chinois de l’hôpital du Mali incluent les frais de médicaments. Si tel n’est pas le cas, qu’on nous explique alors la destination que prendront les deux mille cinq cent (2500F CFA) supplémentaire.

 

Pour ceux qui ne le savent pas, aussitôt que nous avons reçu l’information, nous sommes rentrés en contact avec Dr. Togo, que nous considérons comme le plus Chinois des médecins maliens,  pour avoir longtemps séjourné en Chine.

Dr. Togo, pour des raisons que nous ignorons  n’a pu répondre  à notre message à temps. Et c’était effectivement pour dire, qu’il ne pense pas que les Chinois  vendent  de médicament.

 

Pour ce qui est de la péremption du médicament dont nous parlons, le débat ne se fait pas, Puisque cela saute à l’œil. Même si certains pensent qu’un médicament périmé peut être utilisé jusqu’à 3 mois après, nous nous préférons, nous en tenir à la date indiquée sur le produit par le fabriquant. Il y’en aussi, qui pense que la quantité d’argent (500 millions) investit par la coopération Chinoise est assez suffisante pour que l’alerte ne soit pas donné sur ce qu’ils font ici chez nous, même si cela peut conduire au pire.

 

En tout cas, nous le disons à qui veut l’entendre :le produit ‘’Ofloxacin’’ des chinois de l’hôpital du Mali qui nous est parvenu, est bel et bien périmé. Il reste aujourd’hui aux plus hautes autorités de s’enquérir du dossier de vente de médicament. C’est une évidence, la Chine aide le Mali pour un certain nombre de chose en terme de développement mais de là à vendre des médicaments périmés, il y’a de quoi s’inquiéter.

Nous reviendrons plus en détails avec d’autres cas !

 

Drissa Kantao LE CONFIDENT 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Grogne sociale dans les centres de santé: Les Agents des CSRF du District de Bamako réclament 30% des recettes

Les centres de santé de référence des six Communes du District de Bamako sont en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils